Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FDSEA du Calvados
Une nouvelle équipe se met en place

Patrice Lepainteur, agriculteur à Montchamp dans le Bocage, a été élu président de la FDSEA. Il succède à Marc Buon qui ne se représentait pas.

Patrice Lepainteur, agriculteur à Montchamp dans le Bocage, vient d’être élu président de la FDSEA. Il succède à Marc Buon qui ne se représentait pas au terme de ses 3 annés de mandature. Ont également été élus Alain Lebaudy (Lassy) et Henri Pomikal (Fleury-sur-Orne) aux postes de vice-présidents, Bertin George (St-Aubin-d’Arquenay) à celui de trésorier et Xavier Hay (Tilly-la-Campagne) à celui de trésorier-adjoint. Va suivre désormais l’élection des différents secrétaires généraux. La semaine prochaine, la parole sera donnée à de nouveaux élus.
Alain Lebaudy. “Nous avons passé trois années à redresser une situation qui était délicate. Je m’inscrits donc dans la continuité de l’action menée au sein d’une équipe qui désire avant tout travailler ensemble et aller de l’avant. Autre motivation qui m’est chère : le maintien d’une défense professionnelle sans laquelle nous ne pèserions pas grand chose”. 

Henri Pomikal. “Mon objectif est de favoriser la concertation et le dialogue entre les outils économiques et la FDSEA. On ne peut pas prendre une décision syndicale sans avoir une vision globale de l’économie et de son environnement.
Par ailleurs, nous ne devons plus accepter de nous faire mettre sans cesse des bâtons dans les roues, notamment par l’administration. Bien sûr qu’il y a des règles à respecter mais notre profession doit conserver sa liberté et sa capacité d’entreprendre”.
Bertin George. “En tant que trésorier depuis quatre ans, j’ai suivi le redressement financier de la FDSEA. Maintenant que nous ne vivons plus avec une épée de Damoclès sur la tête, il nous faut aller plus loin dans la défense professionnelle dans l’intérêt de tous les agriculteurs. La FDSEA doit participer à chacun des débats: à l’échelon cantonal, départemental, regional, national, européen et international. C’est indispensable pour accompagner l’agriculture dans sa mutation et les agriculteurs dans leur développement futur”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité