Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Orne
Une OP Lactalis bientôt sur les rails

Une soixantaine de producteurs de lait ornais livrant à Lactalis devraient se retrouver le 26 octobre prochain pour acter la création de la nouvelle OP.

Suite aux réunions “lait” qui ont fédéré en septembre plus de 400 producteurs, un groupe d’une soixantaine de volontaires s’est mis au travail pour bâtir une future OP Lactalis Orne qui s’inscrit dans une logique de travail avec Normandie Perche.
Suite aux réunions “lait” qui ont fédéré en septembre plus de 400 producteurs, un groupe d’une soixantaine de volontaires s’est mis au travail pour bâtir une future OP Lactalis Orne qui s’inscrit dans une logique de travail avec Normandie Perche.
© TG
Des quatre réunions laitières, qui se sont tenues début septembre et auxquelles ont participé plus de 400 personnes, est ressorti un groupe d’une soixantaine de producteurs, volontaires pour mettre en chantier la construction d’une future OP (Organisation de Producteurs) Lactalis ornaise.

Bientôt fonctionnelle
Ce groupe de travail, où toutes les tendances syndicales sont représentées, devrait se réunir le 26 octobre prochain pour asseoir les bases d’une association mandatée d’un pouvoir de représentation et de négociation auprès du géant lavallois.
A la lueur des débats de septembre, beaucoup de questions restent en suspens. Quel périmètre donner à cette OP ? Quelles articulations avec l’existant, notamment Normandie Perche (...) ? Il appartiendra aux bâtisseurs, à travers l’élection d’un conseil d’administration et la rédaction de statuts, d’y apporter les premières réponses. Les questions logistiques (nom de l’association, son siège, son animation administrative, le montant de la cotisation...) seront également au menu constitutif.

Une logique de travail avec Normandie Perche
Réunie en bureau ce lundi, la FDSEA s’est félicitée de ce calendrier de travail qui devrait aboutir d’ici la fin de l’année. “Nous sommes dans une dynamique mais il ne faut laisser personne isolé”, a insisté son président, Olivier Borel. Pour les producteurs ornais livrant à Lactalis, le choix sera simple. Adhérer à Normandie Perche pour les ex-SOLANO, rejoindre la nouvelle OP pour les autres. Deux OP donc qui vont s’inscrire dans une logique de travail en commun dans l’intérêt des producteurs. Reste le groupement de Domfront. Une association qui garde sa vocation initiale mais qui, statutairement, ne rentre pas dans les clous de la règlementation sur les OP.
Contrats lait : ne pas signer !
La plupart des contrats ont fixé la date du 30 septembre 2011 comme date limite pour signer la proposition. Le délai est donc passé pour certains mais pas d’inquiétude. Les relations commerciales se poursuivent sur la base du contrat oral.  Donc pour l’instant le mot d’ordre de la FDSEA et de la FNPL est toujours le même : ne pas signer malgré les pressions que vous pourriez subir.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité