Aller au contenu principal

Filière bois-énergie
Une première en Manche

Chauffer dix logements avec des plaquettes issues de haies ? Saint Samson de Bonfossé l’a fait.

Henri-Paul Tressel, sa double fonction de maire et directeur des CUMA lui permet de valoriser une énergie locale et renouvelable.
Henri-Paul Tressel, sa double fonction de maire et directeur des CUMA lui permet de valoriser une énergie locale et renouvelable.
© E.C.
Samedi prochain, la première chaufferie fonctionnant aux tailles de haies, destinée à des logements individuels, sera inaugurée dans le département. Une réalisation qui devrait intéresser de nombreuses communes. Plaquettes de bois Henri-Paul Tressel, maire de Saint-Samson de Bonfossé, petite bourgade de 934 habitants située à quelques encablures de Saint-Lô, est fermement convaincu de l’intérêt des bio-énergies. D’autant plus que notre élu est aussi directeur de la Fédération des cuma, structure qui a lancé le bois-énergie dans le département à travers la récupération des tailles de haies. Mais avant d’arriver à la réalisation des 10 logements HLM, la route a été longue. “Vue l’évolution démographique de la commune (523 habitants en 1975, près de 1000 aujourd’hui), j’ai proposé à l’office HLM de réaliser une nouvelle tranche de 10 logements avec un réseau de chaleur collectif approvisionné par des plaquettes de bois déchiqueté”. Du côté des HLM, on joue, à l’époque, la carte de la prudence. “Les responsables étaient inquiets au départ. Le conseil municipal a donc proposé un schéma simple : la construction à ses frais de la chaufferie, la fourniture de chaleur revendu à l’office HLM qui refacture au locataire la consommation en kilowatts affiché sur son compteur”. En clair, Saint Samson de Bonfossé est producteur d’énergie mais s’est engagé à ne pas facturer plus cher que le kilowatt EDF.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité