Aller au contenu principal

Groupama
Une priorité, la prévention

L'assemblée générale de Groupama s'est déroulée récemment à Condé sur Vire, sous la houlette de Marie-Ange Dubost.

Marie-Ange Dubost, présidente de Groupama, met l'accent sur la formation.
Marie-Ange Dubost, présidente de Groupama, met l'accent sur la formation.
© E.C.
Beaucoup de monde le 16 mai dernier à la salle Condé Espace pour faire le point sur un an d'assurance Groupama dans le département. Marie-Ange Dubost, présidente de la structure a tout d'abord mis en exergue la formation des élus et des experts locaux. "La formation est indispensable pour tous. La responsabilité d'élu de caisse locale n'échappe pas à la règle. Sur 2006/2007, notre campagne de formation a été plutôt dense avec l'accueil de 18 nouveaux administrateurs. 16 autres ont suivi la formation portant sur l'assurance-vie". 51 réunions L'implication des membres des conseils d'administration va aujourd'hui très loin puisque les caisses locales missionnent désormais pour estimer, à l'amiable, des sinistres de faible montant dans le domaine de la responsabilité civile et de l'incendie. Afin de stimuler les "troupes", la caisse régionale, elle, a décidé d'organiser un challenge sur l'organisation des AG des caisses locales. "Il ne s'agit pas d'une compétition mais d'une mise en valeur du travail de chacun". Autre domaine, très important pour le monde agricole, celui de la prévention. De nombreuses réunions ont été organisées et notamment sur la nouvelle réglementation en vigueur depuis le 1er mars, et concernant la circulation des matériels agricoles. 38 réunions TMA ont donc été organisées ainsi que 13 autres portant sur la remise à niveau des connaissances du code de la route. Dernier point, l'ouverture des conseils d'administration. "L'élargissement effectué, voici 12 ans aux sociétaires non agricoles a permis une meilleure assise des risques. Même si nous avons ouvert peu à peu nos conseils, force est de constater que, parfois, la représentativité des salariés du secteur privé ou de l'industrie ou encore des artisans, particuliers ou commerçants est faible".
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité