Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gestion du cheval âgé
Une visite vétérinaire annuelle souhaitable

Un cheval est considéré âgé à partir de 20 ans. Une visite vétérinaire annuelle est souhaitable. Un examen clinique et un bilan sanguin peuvent être réalisés, les vaccins mis à jour et un programme de vermifugation adapté mis en place. Les soins dentaires et des pieds doivent être réguliers.

Un cheval est considéré comme âgé à partir de 20 ans (âge comparable à un homme de 70 ans). Les changements physiques observés sont un grisonnement de la robe, une fonte musculaire, un affaissement de la ligne du dos, une fonte des graisses autour des yeux.

Principaux motifs consultation
L’amaigrissement chronique est le motif de consultation principal.
Des troubles de la mastication  entraînent une diminution de la quantité de nourriture ingérée, troubles le plus souvent causés par des affections dentaires. Ces problèmes de préhension et mastication peuvent entraîner des bouchons œsophagiens, très fréquents chez les vieux chevaux.
Une ration inadaptée ou peu appétente, des difficultés d’accès à la nourriture, une anorexie liée à une douleur ou une maladie chronique sont des  éléments à contrôler.  Une perte de poids alors que l’appétit de l’animal est conservé et que la quantité de nourriture ingérée est suffisante laisse penser à un défaut de digestion. Les ulcères gastriques, les infiltrations inflammatoires ou tumorales de l’intestin, une insuffisance hépatique ou pancréatique sont les principales pathologies rencontrées.
L’hirsutisme est un trouble endocrinien fréquent en gériatrie équine. Il se manifeste par des poils longs, ondulés, une absence de mue, une transpiration excessive, une perte de poids. Les chevaux atteints sont prédisposés aux infections et à la fourbure. Une médication visant à atténuer les symptômes existe mais la guérison reste impossible.
L’arthrose est la cause de
boiterie la plus fréquente. Un exercice quotidien modéré est conseillé. On observe également des relâchements ligamentaires chez les très vieux chevaux. Ce phénomène est irréversible et l’exercice doit être alors limité.
Les problèmes de fourbure, surtout chez les vieux poneys, sont également fréquents.
Les coliques sont la cause principale de conduite dans une structure hospitalière. Le ralentissement du transit est parfois à l’origine d’impaction du gros colon. Les obstructions étranglées du petit intestin par des lipomes (tumeurs graisseuses) sont souvent rencontrées. Une chirurgie abdominale est alors nécessaire. Il faut informer clairement le propriétaire sur les chances de survie, les risques anesthésiques,  le coût de l’intervention et les complications post opératoires plus fréquentes chez les animaux âgés. Beaucoup de chevaux âgés présentent une toux chronique. L’obstruction récurrente des voies respiratoires plus communément appelée emphysème est la maladie respiratoire la plus fréquemment diagnostiquée.
Les tumeurs cutanées les plus courantes sont les mélanomes, 80% des chevaux gris âgés présentent des mélanomes aux localisations variées.
Les troubles de la fertilité sont importants après 20 ans. La présence de kystes utérins, la prédisposition aux infections utérines, les défauts de conformation vulvaires compromettent la fertilité des vieilles juments. Après 25 ans, les avortements précoces sont nombreux et peu de gestation arrivent à terme. Quant aux étalons, la diminution de production de spermatozoïdes, la réduction de la qualité de la semence fait chuter la fertilité. Des douleurs physiques peuvent entraîner des difficultés à saillir.
La gestion quotidienne
Le vieux cheval peut vivre au pré avec un abri ou au box en sortant la journée. Le fait de brouter de l’herbe en continu favorise le transit digestif, optimise l’absorption et prévient l’apparition de coliques. Il est également moins exposé aux poussières, ce qui préserve son appareil respiratoire. De plus, en se déplaçant le cheval maintient sa musculature et sa souplesse articulaire.
Pour maintenir l’état corporel du cheval, l’aliment doit être facile à mastiquer et très digeste, le foin ne doit pas être rugueux et être exempt de poussière.
Une visite vétérinaire annuelle est souhaitable. Un examen clinique et un bilan sanguin peuvent être réalisés, les vaccins mis à jour et un programme de vermifugation adapté mis en place. Les soins dentaires et des pieds doivent être réguliers.

A lire : “Maladies des chevaux.
Diagnostic - cause - traitement : plus de 150 pathologies expliquées

• Cette 2e édition, remise à jour et considérablement étoffée, présente plus de 150 pathologies expliquées à l’aide de nombreuses photos. C’est un ouvrage complet pour mieux connaître les troubles et maladies affectant le cheval. L'ouvrage coordonné par l’AVEF (Association Vétérinaire Equine Française), présente l'ensemble des connaissances disponibles à ce jour. Dans chaque domaine particulier de la santé animale, un vétérinaire spécialiste détaille les causes, les facteurs de risque, les symptômes, les moyens de lutte et le traitement. L’ouvrage prend en compte l'évolution de la réglementation et les exigences sanitaires. Plus de 400 photos illustrent l’ouvrage. C'est un manuel de référence accessible à tous. Il est destiné à tous ceux qui sont au contact des chevaux : éleveurs, entraîneurs, clubs hippiques, vétérinaires, enseignants, élèves et propriétaires de chevaux. Textes et photos : Association Vétérinaire Equine Française. 352 pages – Prix : 49 € TTC.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité