Aller au contenu principal

Vaccination recommandée et gratuite contre la FCO

La vaccination contre la FCO n’est pas obligatoire, mais conseillée. Compte tenu des risques que fait peser la Fièvre Catarrhale Ovine (F.C.O.) sérotype 8 sur les élevages, le GDS recommande fortement aux éleveurs de ruminants de vacciner leurs animaux, au moins les reproducteurs, au plus vite.

Vacciner, c’est protéger les animaux mais aussi contribuer à l’éradication de la maladie. (Leitenberger)
Vacciner, c’est protéger les animaux mais aussi contribuer à l’éradication de la maladie. (Leitenberger)
© SL

La fièvre catarrhale ovine (FCO), également appelée maladie de la langue bleue est une maladie virale, transmise par des insectes vecteurs du type Culicoïdes (moucherons).
Les espèces sensibles à la FCO sont les ruminants domestiques (ovins, bovins, caprins) et sauvages. La FCO entraîne divers symptômes : fièvre, troubles respiratoires, salivations, œdème de la face, etc.
La souche de virus circulant actuellement est identique à celle qui, entre 2007 et 2010, a entraîné des pertes lourdes et des contraintes fortes pour les éleveurs. Or selon les estimations, moins de 15% de bovins de 12 à 60 mois sont porteurs d’anticorps protecteurs contre la maladie.
La vaccination devant être réalisée avant le passage de la maladie, il est essentiel que les animaux soient vaccinés dès maintenant. L’expérience montre que les pics de contamination se produisent durant l’été.

Vaccins en quantité
suffisante
Les doses de vaccin sont désormais disponibles en quantité suffisante pour permettre une vaccination massive. Ces doses sont prises en charge par l’État, dans la limite du stock disponible. Les éleveurs peuvent se rapprocher de leur G.D.S. ou de leur vétérinaire sanitaire pour toute question technique.
Les commandes de vaccins sont à effectuer par les éleveurs désormais directement auprès de leur vétérinaire sanitaire.
La réalisation du vaccin peut-être effectuée par l’éleveur, mais dans ce cas, il n’y a pas de délivrance de certificat.
Pour la vaccination des bovins et ovins, le vaccin BLUEVAC° (CZV) est à privilégier. Le vaccin CALIER pour les ovins ne sera disponible normalement qu’en septembre. Le MERIAL, quant à lui, est à privilégier pour les broutards, pour les besoins d’exports.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Arnaud Fossey, président de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère.
Coopérative d’Isigny : le groupe chinois H&H détient 49,9 % du capital
Le groupe chinois H&H grimpe au capital social de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère. Il passe de 20 % à 49,9%. Le président…
Foire de Lessay : une édition sous « pass sanitaire »
Alors qu’elle avait été annulée l’année dernière, la mythique Foire Sainte-Croix de Lessay aura bien lieu les 10, 11 et 12…
FOIRE LESSAY COMITE FESTIVAL 50
Lessay : une foire fermée avec pass sanitaire
La traditionnelle foire Sainte Croix de Lessay se déroulera du 10 au 12 septembre 2021. Cette nouvelle édition accueillera entre…
FESTIVAL JA 2021
Festival de la terre et de la ruralité : rendez-vous le 5 septembre à Virey
Le Festival de la terre et de la ruralité, organisé par les Jeunes agriculteurs de la Manche, sous l’égide de l’association des…
VIDEO. A St-Manvieu-Norrey (14) : les premiers coups de pioche du futur site de teillage
Les travaux de la nouvelle unité de teillage de la coop lin de Villons-les-Buissons, à St-Manvieu-Norrey, ont démarré le 1er…
CHASSE MANIFESTATION 18 SEPTEMBRE
Samedi 18 spetembre à Caen : chasse aux idées reçues
La Fédération régionale des Chasseurs de Normandie, en lien avec les Fédérations départementales et les associations cynégétiques…
Publicité