Aller au contenu principal

Vachement Caen, c’est beaucoup d’organisation mais des éleveurs positifs

Dans deux semaines, les éleveurs du département seront sur le pont. L’événement Vachement Caen a pour ambition de réunir une centaine d’animaux, dimanche 11 septembre, dans l’hyper centre-ville de Caen. Au-delà d’une opération de communication positive, le rendez-vous sera l’occasion de présenter le concours régional Charolais. Un projet qui se prépare collectivement, en amont. Questions à Mathilde Allyndree, animatrice de races pour les Chambres d’agriculture de Normandie.

Vachement Caen, Mathilde Allyndree
Mathilde Allyndree, animatrice de races, est aux côtés des syndicats pour préparer le concours Charolais et veiller au bon déroulement de Vachement Caen, dimanche 11 septembre.
© LM

Depuis combien de temps travaillez-vous sur l’événement ?

Depuis mon arrivée [en mars 2022 NDLR], j’ai été associée au projet, mais sur la partie animale. J’ai suivi les premières réunions d’organisation, mais je suis surtout sur le concours Charolais [voir interview de Stéphane Labarrière, président du syndicat des éleveurs de Charolais dans l’édition du 4 août]. C’est mon rôle, en tant qu’animatrice du syndicat de préparer ce temps fort.

Un tel concours, ça s’anticipe comment ?

C’est beaucoup d’organisation en amont. On a sollicité tous les présidents de syndicats de races du Calvados via des courriers officiels. On a essayé de bien faire les choses avec Vincent Lecoq et Pascal Sauget de Littoral normand qui m’aident énormément car ils connaissent bien les éleveurs. Pour le volet sanitaire, on s’organise avec le GDS pour les certificats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Publicité