Aller au contenu principal

Protection sociale
Vers des Mutualités agricoles... et rurales ?

Les agriculteurs ne représente plus que 3% de la population française. Les OPA doivent évoluer.

Bertrand Hervieu et Christian Dubreuil sont clairs, “la MSA a des atouts pour occuper d’autres secteurs que le sien”.
Bertrand Hervieu et Christian Dubreuil sont clairs, “la MSA a des atouts pour occuper d’autres secteurs que le sien”.
© E.C.
Pas de doute, les MSA de France devront étendre leur champ d’action au territoire rural. Bertrand Hervieu, sociologue, et Christian Dubreuil, inspecteur général de l’agriculture en sont persuadés. Ils intervenaient, mardi dernier, à l’assemblée générale de l’UMSAO, la structure qui réunit les MSA de Basse-Normandie, des Pays de Loire et de Bretagne. Une structure unique en France, qui se projette déjà à l’horizon 2013/2020. Développer une meilleure protection sociale, c’est prendre en compte le vieillissement de la population agricole. “Nous avons aujourd’hui 12000 installations pour 40 000 départs, donc une population qui ne se renouvelle pas dans une Europe, bientôt, à 27. En France, avec bientôt 3% d’actifs, l’agriculture est en minorité”. D’où l’intérêt de faire profiter tous les “ruraux” du système MSA. “Auparavant, il faut se regrouper. Les MSA ont commencé à le faire mais d’autres OPA ont du mal à intégrer ces données...” Christian Dubreuil, venu surtout en tant qu’ancien directeur des exploitations au Ministère de l’Agriculture, se projette résolument en 2013. “C’est une date clé, la France, première puissance agricole européenne, ne peut se permettre de dépendre des décisions des autres pays membres”. Là aussi, problème puisque la France a rejeté, par référendum, le projet de constitution européenne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité