Aller au contenu principal

Coopération à l'américaine pour Amélis
Vers un réseau mondial de la génétique

Amélis et CRI (coopérative américaine) se sont mariés, sans doute pour le meilleur. Jeudi, les leaders des deux structures s'expliquaient sur une alliance qui n'a pas fini de progresser au niveau mondial.

CRI et Amélis sur la même longueur d'ondes.
CRI et Amélis sur la même longueur d'ondes.
© E.C.

L'accord entre Amélis (constituée des coopératives Agire, Mayenne et Créhen) et CRI, signé cet été, prévoit un étroit accord de partenariat pour la diffusion de la génétique Holstein. Au Space, Keith Heikes, vice présdent de la structure américaine,, Huub te plate, chargé de la diffusion à l'international, accompagnés des responsables CRI europe et Amélis , a donné le ton. Concrètement, Amélis apporte dans la corbeille ces doses Holstein. Elles seront commercialisées par CRI au niveau mondial. Mais le partenariat est appelé à se développer rapidement et à grande échelle

Recherche et développement

Jean-Luc Guérin, directeur d'Amélis, l'annonce franco, "l'accord signé se positionne sur une alliance stratégique internationale pour bâtir un réseau de coopératives dans une vision à long terme". Côté américain, on apprécie cette entrée en matière tout en ajoutant, "les 30 000 adhérents de notre coopérative sont plutôt satisfaits de l'arrivée d'Amélis. Avec cet accords, l'ensemble constitué est le troisième au monde, en taille". Pour 2007, déjà bien entamée, l'export en commun constitue la pierre angulaire d'un programme débouchant, en 2008, sur une réflexion "recherche et développement" ainsi que sur un développement du programme Holstein. En 2009, grosse étape de prévue, avec la constitution d'un réseau de quatre ou cinq coopératives, leader au niveau mondial. D'ores et déjà, l'Europe génétique bouge puisque RWU (coop allemande) vient de s'associer avec CRI sur le marché germanique.

L'objectif déclaré d'Amélis/CRI ? "La commercialisation de deux millions de doses Holstein, dont 300 000 provenant d'Amélis, à l'horizon 2010". Autre piste de travail, qui ,demande des investissements financiers importants, les biotechnologies. Les deux coopératives semblent prêtes à mettre leurs efforts en commun.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Arnaud Fossey, président de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère.
Coopérative d’Isigny : le groupe chinois H&H détient 49,9 % du capital
Le groupe chinois H&H grimpe au capital social de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère. Il passe de 20 % à 49,9%. Le président…
Foire de Lessay : une édition sous « pass sanitaire »
Alors qu’elle avait été annulée l’année dernière, la mythique Foire Sainte-Croix de Lessay aura bien lieu les 10, 11 et 12…
FOIRE LESSAY COMITE FESTIVAL 50
Lessay : une foire fermée avec pass sanitaire
La traditionnelle foire Sainte Croix de Lessay se déroulera du 10 au 12 septembre 2021. Cette nouvelle édition accueillera entre…
FESTIVAL JA 2021
Festival de la terre et de la ruralité : rendez-vous le 5 septembre à Virey
Le Festival de la terre et de la ruralité, organisé par les Jeunes agriculteurs de la Manche, sous l’égide de l’association des…
VIDEO. A St-Manvieu-Norrey (14) : les premiers coups de pioche du futur site de teillage
Les travaux de la nouvelle unité de teillage de la coop lin de Villons-les-Buissons, à St-Manvieu-Norrey, ont démarré le 1er…
Vincent Rivasseau chef du service protection sanitaire et environnement à la DDPP
Deux blaireaux ont été détectés positifs à la tuberculose bovine
Aux alentours du 6 septembre 2021, la DDPP a eu confirmation du retour de deux blaireaux positifs à la souche locale de…
Publicité