Aller au contenu principal

Vigi’Agri Manche bientôt opérationnel

Les prochains mois verront se mettre en place un dispositif d’alerte par SMS pour les agriculteurs adhérents lorsque des vols ou des dégradations auront été signalés à la gendarmerie nationale. Précisions avec Sébastien Amand, président et secrétaire général de la FDSEA.

Sébastien Amand et Jean-Michel Hamel. (DR)
Sébastien Amand et Jean-Michel Hamel. (DR)
© vm

Quelle est l’ampleur du problème des vols en exploitation agricole ?
Sébastien Amand - Le caractère isolé des sièges d’exploitation leur confère une attractivité toute particulière pour des personnes mal intentionnées. Si tous les vols ne sont pas toujours signalés à ce jour, les disparitions de petit matériel ou de métaux sont malheureusement devenus monnaie courante. On pense aussi aux légumes ou aux productions conchylicoles. Même le bétail n’est pas épargné comme nous le montre encore l’actualité récente. Notre département n’est pas isolé, c’est ce qui a amené la FNSEA à tirer la sonnette d’alarme et à inciter les départements à mettre en place des réseaux d’alerte.

Comment fonctionnera le réseau Vigi’Agri Manche et quand sera-t-il opérationnel ?
Jean-Michel Hamel - Certains détails restent encore à finaliser mais le dispositif devrait être mis en place à la rentrée prochaine. Concrètement, tout agriculteur pourra s’abonner gratuitement au réseau Vigi Agri’Manche. Lorsque la gendarmerie sera prévenue d’un fait, via le numéro 17, elle pourra choisir de diffuser l’information aux adhérents du dispositif si elle le juge pertinent. Le moment et l’aire de diffusion seront adaptés en fonction de la nature des faits. Cela ne remplacera pas l’instruction classique de la plainte qui sera toujours menée en parallèle.

Pour quelles raisons la FDSEA s’engage avec la Gendarmerie Nationale et la Chambre     d’agriculture dans Vigi’Agri Manche ?
Sébastien Amand - La FDSEA, au travers de son réseau de plus de 300 syndicats, a une longue habitude de veille et de relais des problématiques locales. De plus, la mise en place de ce dispositif part de l’initiative de la FNSEA. L’implication de la FDSEA dans Vigi’Agri Manche a toujours été une évidence pour nous. Le partenariat avec la Chambre d’agriculture était également essentiel. L’adhésion est gratuite et ouverte à tout professionnel dont l’activité relève du champ consulaire de la Chambre d’agriculture. Il s’agit d’un réseau qui se veut citoyen pour essayer de prévenir les méfaits commis dans les exploitations agricoles.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité