Aller au contenu principal

Vigi’Agri Manche bientôt opérationnel

Les prochains mois verront se mettre en place un dispositif d’alerte par SMS pour les agriculteurs adhérents lorsque des vols ou des dégradations auront été signalés à la gendarmerie nationale. Précisions avec Sébastien Amand, président et secrétaire général de la FDSEA.

Sébastien Amand et Jean-Michel Hamel. (DR)
Sébastien Amand et Jean-Michel Hamel. (DR)
© vm

Quelle est l’ampleur du problème des vols en exploitation agricole ?
Sébastien Amand - Le caractère isolé des sièges d’exploitation leur confère une attractivité toute particulière pour des personnes mal intentionnées. Si tous les vols ne sont pas toujours signalés à ce jour, les disparitions de petit matériel ou de métaux sont malheureusement devenus monnaie courante. On pense aussi aux légumes ou aux productions conchylicoles. Même le bétail n’est pas épargné comme nous le montre encore l’actualité récente. Notre département n’est pas isolé, c’est ce qui a amené la FNSEA à tirer la sonnette d’alarme et à inciter les départements à mettre en place des réseaux d’alerte.

Comment fonctionnera le réseau Vigi’Agri Manche et quand sera-t-il opérationnel ?
Jean-Michel Hamel - Certains détails restent encore à finaliser mais le dispositif devrait être mis en place à la rentrée prochaine. Concrètement, tout agriculteur pourra s’abonner gratuitement au réseau Vigi Agri’Manche. Lorsque la gendarmerie sera prévenue d’un fait, via le numéro 17, elle pourra choisir de diffuser l’information aux adhérents du dispositif si elle le juge pertinent. Le moment et l’aire de diffusion seront adaptés en fonction de la nature des faits. Cela ne remplacera pas l’instruction classique de la plainte qui sera toujours menée en parallèle.

Pour quelles raisons la FDSEA s’engage avec la Gendarmerie Nationale et la Chambre     d’agriculture dans Vigi’Agri Manche ?
Sébastien Amand - La FDSEA, au travers de son réseau de plus de 300 syndicats, a une longue habitude de veille et de relais des problématiques locales. De plus, la mise en place de ce dispositif part de l’initiative de la FNSEA. L’implication de la FDSEA dans Vigi’Agri Manche a toujours été une évidence pour nous. Le partenariat avec la Chambre d’agriculture était également essentiel. L’adhésion est gratuite et ouverte à tout professionnel dont l’activité relève du champ consulaire de la Chambre d’agriculture. Il s’agit d’un réseau qui se veut citoyen pour essayer de prévenir les méfaits commis dans les exploitations agricoles.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Prix du lait juillet 2022 : le compte n’y est vraiment pas selon Ludovic Blin
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Moisson 2022 : dernière ligne droite
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 25 …
La haie fédère les acteurs locaux de toute la Normandie
La Région a lancé un appel à manifestation d’intérêt intitulé Opération Normandie haies fin 2021. Mercredi 6 juillet 2022, les…
Mesures de restriction d’eau dans le Calvados
La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable début juillet 2022. L’absence de précipitation ainsi que les…
Moisson 2022 : rapide et en avance
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 18 …
Coquillages et préjugés : Anaïs, portrait d’une reconvertie
Le Comité régional conchyliculture (CRC) a lancé sa campagne de communication ConchyQuoi en mai 2022 sur les réseaux sociaux. Des…
Publicité