Aller au contenu principal

Lin
Villons sort du buisson le 3 juin

La petite commune résidentielle de 700 habitants, en périphérie de Caen, s’appuie sur l’activité linière pour faire parler d’elle. Elle organise le 3 juin, la randonnée du lin, avec la coopérative linière du Nord de Caen. Histoire d’un mariage réussi entre citadins, industrie et agriculture.

“On est clairement une commune dortoire, admet Jean-François le Querler, le maire de Villons-les-Buissons, village de 710 habitants situé à 7 km au Nord de Caen. Nous n’avons pas d’école, pas de commerce, pas de centre culturel, hormis notre petite bibliothèque rattachée à la mairie. Nous n’avons que le lin qui crée de l’activité”. La coopérativie linière du Nord de Caen est installée depuis 1962 sur la commune, et le teillage embauche 35 personnes. “La linière crée une animation bénéfique pour la commune. C’est une filière dynamique, qui a les capacités de faire venir du monde, se réjouit Jean-François le Querler. Chaque année, leurs portes ouvertes ont beaucoup de succès en réunissant plus de 2000 personnes. L’ouverture du magasin de vêtements “Linfini à la sortie de l’Usine” crée du passage sur la commune. Les vêtements qui y sont vendus sont créés à 80 % à partir du lin cultivé sur le territoire de la coopérative. Alors quand la coopérative est venue nous voir pour qu’on organise conjointement la randonnée du lin, nous avons tout de suite dit oui”.

 

Défilé de mode

“Les relations nouées avec la mairies sont devenues très intéressantes, notamment depuis que nous avons ouvert le magasin de vêtement”, note Henri Pomikal, président de la coopérative et gérant de “Linfini”. Le succès des journées portes ouvertes au teillage, y est certaiment aussi pour beaucoup. Il y a deux ans, la coopérative a commencé à organiser des défilés de mode, avec pour mannequins, des fils et filles d’agriculteurs. Quant-aux chapeaux, c’est la fille de l’adjoint au maire qui présente ses créations en fibre ligérienne.

Cette journée du lin sera la matérialisation des liens ténus qui se sont tissés entre la vie communale et citadine, l’industrie de teillage, la nature et les agriculteurs. “C’est un très bel exemple d’émulation entre ces différents niveaux”, se félicite Henri Pomikal. La randonnée proposera à chacun de retrouver ce lien par le parcours qui les conduira par le centre-ville, en passant par les champs, pour arriver jusqu’au teillage.

Quatre défilés de mode seront assurés. Deux au teillage et deux à la mairie. Cette fois, ce sont des mannequins semi-professionnels qui feront le spectacle. Chaque particpant devra répondre à un quizz autour de la filière. Les réponses seront dévoilées de façon ludique à chaque étape du parcours, ponctué d’expositions et d’animations photo.

Reste à souhaiter que les champs de lin soient en fleur pour l’évènement. La végétation a pris beaucoup de retard, mais les organisateurs espèrent toujours un geste de dame nature.

Le lin a bel et bien pris racine à Villons-les-Buissons. La commune se cherchait une identité, elle en a trouvée une au travers de la petite fleur bleue devenue le blason de la ville.

XTBS2FIF_1.pdf (691.56 Ko)
Légende
Le programme de la randonnée du lin
© La rondonnée du lin
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité