Aller au contenu principal

A Vire, les JA de Normandie font galoper les vocations

Plus de 1 200 élèves se sont rendus à l’hippodrome de Vire, jeudi 12 décembre, pour assister au forum Terre.s d’avenir, organisé par les JA de Normandie. L’occasion pour les jeunes de rencontrer les professionnels du monde agricole et découvrir leurs métiers.

llll Il est 9 heures, jeudi 12 décembre à Vire. Le forum Terre.s d’avenir, organisé par les Jeunes agriculteurs de Normandie, est sur le point de commencer. Les portes s’ouvrent, les élèves affluent. Au total, plus de
1 200 jeunes provenant des collèges et des lycées de la région participent à cette journée dédiée au monde agricole. A l’entrée, des sacs et un questionnaire sont distribués. Les étudiants ont un défi : retrouver les neuf personnes mystères réparties dans le forum et deviner leurs métiers. « Ça permet d’inciter les élèves à aller discuter avec les exposants. Et ça marche, aucun stand n’est vide », constate Pierre Le Baillif, président JA de Normandie.

« Beaucoup de postes à pourvoir »
Les OPA présentes ont redoublé d’efforts pour attirer les jeunes sur leurs stands : initiation à la traite des vaches grâce à un casque de réalité virtuelle par l’Anefa ; distribution de verres de chocolat chaud par le Criel ; vente de crêpes par les élèves sur le stand de la MFR de Vire ; baptême de conduite de tracteur sur le parking de l’hippodrome… A l’étage, les tables rondes sur les différentes filières, les métiers et les formations liés à l’agriculture font salle comble. Ugo Fontenelle, responsable chez Evolution, y présente son métier. « Pour qu’une vache produise du lait, il faut qu’elle fasse un veau. C’est à ce moment-là que nous intervenons pour inséminer la vache. Nous recrutons chaque année une dizaine d’inséminateurs dans les départements de la Manche et du Calvados. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas issus du monde agricole que vous ne pouvez pas travailler dans ce domaine. Il y a beaucoup de postes à pourvoir. Nous cherchons des personnes motivées, nous prenons des stagiaires. Faites avant tout ce que vous avez envie de faire, mais si vous souhaitez vous orienter vers l’agriculture, nous serons ravis de vous accueillir. »

Des étudiants ravis
Côté élèves, l’opération semble être une franche réussite. Younès et Hugo sont en classe de 3e au collège Saint-Michel à Hérouville-Saint-Clair (14). « Nous passons une très bonne journée. Nous découvrons un domaine que nous ne connaissions pas et qui ne nous aurait pas attiré de base. Nous ne pensions pas qu’il y avait autant de métiers autres que celui d’agriculteur », s’étonnent-ils. Clément et Maarten sont, eux, en seconde au lycée agricole Giel Don Bosco (61). Aujourd’hui, pas de grandes découvertes mais ils apprécient ce « salon de l’étudiant destiné au monde agricole. C’est aussi une manière de communiquer aux jeunes de notre âge qui ne connaissent pas le milieu rural, de leur donner une vision positive de ce qu’est l’agriculture. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
La nouvelle équipe de JA 61
La restauration collective épluchée en AG
Vendredi 25 septembre, les Jeunes agriculteurs étaient réunis en assemblée générale à Montabard. La nouvelle équipe avait choisi…
Publicité