Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Forum régional JA
Voyage au pays de l'agriculture

Près de 2000 élèves se sont rendus, vendredi dernier, au forum régional, organisé à Saint-Lô.

beaucoup de monde autour des stands, s'informant sur les différentes filières.
beaucoup de monde autour des stands, s'informant sur les différentes filières.
© E.C.
“Alors, on peut devenir technicien, même avec les vaches ?” Dans un angle du hall des expositions de Saint-Lô, ou se tient le forum régional des métiers de l’agriculture, organisé par les Jeunes Agriculteurs de Normandie, certains élèves ouvrent des yeux ronds comme des soucoupes au fur et à mesure des stands. Toute la filière y est déclinée : comptabilité, métiers de la mer et de la terre, agri bio, syndicalisme, organismes de formation, journalisme, etc... A l’extérieur, des tracteurs labourent la terre battue du circuit spécialement mis en place pour l’initiation. Une éducation à refaire Dès 10 h, les cars débarquent leur cargaison de collégiens et de lycéens; ils viennent de presque tous les départements normands. A l’entrée, sous la houlette des Jeunes Agriculteurs, une liasse de documents leur est remis. Ce sera leur viatique pour la matinée, voire la journée. Le stand de l’agriculture biologique connaît un fort succès, celui des organismes techniques un peu moins. Quant aux vaches, chevaux et cochons parqués sous le hall, ils n’ont jamais vu autant de monde défiler devant leur museau ou groin. Sébastien est élève de troisième dans le Coutançais. L’agriculture, il ne la connaît qu’à travers la télévision et les promenades dominicales. “Moi, je voudrais savoir pourquoi cela pue à certains moments de l’année dans le champs. Et puis, les OGM, on en fait en Normandie ?” Bref, toute une éducation à faire et à refaire. Ce à quoi se sont attachés toutes les structures présentes lors de ce forum. Les tables rondes ont, elles aussi, connu un joli succès avec des thèmes aussi divers que celui de technicien légumier ou de producteur laitier. Les énergies renouvelables ont connu leur heure de gloire. En clair, l’opération a prouvé son utilité. Rendez-vous en 2009, cette fois dans l’Orne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité