Aller au contenu principal

GPS
Y-a-t-il un pilote dans le tracteur ?

Fendt s'est associé au lycée agricole du Robillard pour une journée initiation au GPS. Le guidage et l'autoguidage par satellite : un luxe qui pourrait devenir réalité pour la future génération d'agriculteurs.

Le lycée agricole du Robillard a proposé jeudi et vendredi derniers une formation GPS pour les adultes et les jeunes, en partenariat avec Fendt. Trois systèmes ont été montrés. Les prix varient de 2 000 à 20 000 euros. "L'agriculteur peut être guidé visuellement. Autre système : l'asservissement. Une molette agit directement sur le volant. Dernière possibilité, l'autoguidage. Avec le système Fendt, l'électronique agit directement sur la direction et gère la ligne de travail", explique Guillaume Le Bigot formateur au lycée agricole du Robillard. Sur tous ces GPS, l'utilisateur fixe un point A et un point B. C'est la précision qui différencie les matériels à l'usage. Elle varie de plus ou moins 50 cm en entrée de gamme à 2 cm chez Fendt. "Nous utilisons la norme RTK, un signal payant qui permet cette précision. Et surtout, nous faisons de l'autoguidage et pas du guidage. C'est l'électronique qui s'occupe de la direction du tracteur. Des capteurs déterminent la position de chaque roue", détaille Nicolas Cozleer, démonstrateur et formateur commercial sur le Nord Ouest de la France chez Fendt. Question prise en main : pas de problème. "La formation favorise surtout la maîtrise de certains modes, comme l'enregistrement des parcelles".La génération GPS Le GPS permet d'éviter les jalonnages et d'enregistrer un point pour y revenir. Pratique, quand le pulvériseur est vide. Mais, le produit n'est pas encore démocratisé dans les campagnes. "Pour une fois, la formation est en avance sur la technologie. C'est encore coûteux", concède Guillaume Le Bigot. Deux agriculteurs exploitants ont assisté à cette formation. Cependant, l'intérêt des constructeurs témoigne du potentiel de ce marché. Les jeunes sont, en effet, séduits. 80 élèves issus des bac pro et de BTS ont bénéficié de la démonstration Fendt.Actuellement, une vingtaine de systèmes d'autoguidage tourne en France. "Les matériels de précision sont l'avenir du GPS agricole. Je pense que les élèves rencontrés aujourd'hui constitueront la première génération à investir dans l'autoguidage. Et aller au contact des jeunes entre parfaitement dans la philosophie Fendt. Nous avons donc mis à disposition du lycée, de l'équipement et un formateur de la marque", souligne Serge Guillouet de la Scop Bouchard, la concession Fendt du Calvados. Et pour joindre l'utile à l'agréable, les démonstrations s'effectuent en Fendt 930 TMS Vario, pas moins ! 300 chevaux, une puissance suffisante pour parcourir l'allée principale du Robillard...
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité