Aller au contenu principal

Yoan et sa remplisseuse de boudins

À Saint-Honorine-la-Guillaume (61), Yoan Gallot, 16 ans, fils d’agricultrice et élève à Giel Don Bosco, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui couvrent les bâches de silos. Rencontre et explications.

Élève en 1re agroéquipement au lycée Giel Don Bosco, Yoan, 16 ans, aide aussi sa mère, Sylvie Gallot, dans son exploitation laitière et cidricole à Saint-Honorine-la-Guillaume. Fan de mécanique, le lycéen « bricole » à ses heures perdues, « j’apprends sur le tas et sur les tutos internet ». La ferme utilise des pneus pour lester la bâche du silo. Une solution qui n’est pas satisfaisante pour sa mère : « à terme, du métal peut contaminer les fourrages. Les pneus salissent nos mains et nos habits. Ce sont de véritables nids à insectes puisqu’ils retiennent l’eau stagnante ». Au lycée, Yoan remarque les boudins utilisés sur les silos. « Ils sont propres et peuvent être rangés, décrit-il, c’est plus pratique ».

Récup’

Sylvie achète alors les mêmes boudins, vendus vides, mais elle perd du temps à les remplir, « je me suis dit, ce n’est pas possible, aucune de mes pelles ne convient ». À sa demande, Yoan invente une solution pour remplir ces boudins facilement, à l’aide d’un cône de chantier inséré dans un bidon découpé et tenu par les fourches d’un tracteur. Avec l’aide de ses professeurs, il développe et sécurise son prototype. Il recycle des matériaux récupérés par-ci par-là. Il soude le cône et la partie métallique d’un épandeur sur des pieds pour être à hauteur et fixe un goulot avec fermeture. La capacité est de 1 000 litres. En deux jours, il remplit 200 boudins. Et constate depuis qu’il perd moins de fourrage au silo.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité