Aller au contenu principal

Lait
Après les annonces, le passage à l’acte s’impose

Une table ronde rassemblant les différents acteurs de la filière laitière, c’est-à-dire les pouvoirs publics, les distributeurs, les transformateurs et les producteurs de lait s’est tenue vendredi 8 mars dernier à la DRAAF.

© TG
Cette table ronde demandée par la section lait de la FRSEA de Basse-Normandie a permis de rassembler les différents acteurs de la filière laitière. L’objectif était de faire remonter les difficultés de trésorerie que rencontrent les producteurs de lait dues à la hausse des charges d’alimentation des troupeaux.

Le contexte de hausse des charges
Depuis plus de six mois les éleveurs laitiers, et l’élevage en général, subissent une hausse très importante des charges d’alimentation. Le ratio “charges d’alimentation achetée/prix du lait” a atteint au deuxième semestre 2012 des niveaux jamais égalés auparavant (jusqu’à 38 %). Cette hausse du coût alimentaire impacte de plein fouet le revenu des éleveurs laitiers. La baisse de revenu pour la campagne 2012/2013 pourrait être de -20% chez les éleveurs laitiers spécialisés de Basse-Normandie.
Constat : le marché du lait ne fonctionne pas (Graphique).
L’observation des indices de prix à la consommation montre que les prix des produits laitiers augmentent moins vite que l’ensemble des produits alimentaires. Ce constat amène à penser que le marché français laitier fonctionne mal.
Ces chiffres révèlent aussi le peu d’impact qu’une hausse du prix du lait à la production aurait sur le prix des produits laitiers à la consommation Une répercussion de +2 centimes d’euros sur le prix d’un litre de lait UHT ou encore de +1,3 centimes d’euros sur le prix de 4 yaourts permettrait une augmentation de +30 euros/1000 litres pour les producteurs de lait… Soit une augmentation de 1,25 euros/mois en moyenne pour le panier de la ménagère. Pour continuer à manger des produits de qualité le prix n’est pas cher payé…
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ABATTOIR SAINT HILAIRE
Les élus mettent fin à la régie de l’abattoir de Saint-Hilaire
La communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie a décidé le 15 décembre de mettre un terme à la régie de l’abattoir de…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité