Aller au contenu principal

coopération
Biostime : le nouveau coopérateur chinois d'Isigny-Sainte-Mère

La coopérative d'Isigny-Sainte-Mère investit et développe ses capacités de production et commercialisation en poudre de lait infantile. 50 millions seront investis, dont 40 % par la société chinoise Biostime qui devient associé coopérateur. A la clé, les producteurs de lait pourront produire 15 % de lait en plus dès 2015.

La gouvernance de la coopérative reste inchangée. Biostime disposera, cependant, d'une place au conseil d'administration qui compte 15 membres. Les responsables de la coopérative, réunis autour de Luo Fei (PDG de Biostime) ont annoncé leur investissement commun mercredi matin. Les travaux ont déjà débuté.
La gouvernance de la coopérative reste inchangée. Biostime disposera, cependant, d'une place au conseil d'administration qui compte 15 membres. Les responsables de la coopérative, réunis autour de Luo Fei (PDG de Biostime) ont annoncé leur investissement commun mercredi matin. Les travaux ont déjà débuté.
© vm

La coopérative d'Isigny-Sainte-Mère a officialisé son partenariat avec le Chinois Biostime, spécialiste du lait infantile haut de gamme. Cette société était déjà cliente de la coopérative depuis deux ans. Elle investira 17,5 millions d'euros en obligations non convertibles et 2,5 millions d'euros en capital sur 10 ans. Soit 20 % du capital de la coopérative. Biostime disposera ainsi d'un tiers de la capacité de production pour répondre à ses besoins sur le marché Chinois. Dans son mode de fonctionnement, ce partenariat s'avère marquant. Contrairement à d'autres investissements chinois, Biostime intègre le capital de la coopérative.


Isigny-Sainte-Mère double ses capacités de production de lait infantile

Avec ce partenariat ; la coopérative offre la possibilité de produire 15 % de lait en plus à ses adhérents. Un chiffre qui permet aux coopérateurs d'envisager sereinement la libéralisation des quotas laitiers en 2015. Bâti à côté du site actuel, l'usine devrait permettre la création d'une centaine d'emplois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité