Aller au contenu principal
Font Size

coopération
Biostime : le nouveau coopérateur chinois d'Isigny-Sainte-Mère

La coopérative d'Isigny-Sainte-Mère investit et développe ses capacités de production et commercialisation en poudre de lait infantile. 50 millions seront investis, dont 40 % par la société chinoise Biostime qui devient associé coopérateur. A la clé, les producteurs de lait pourront produire 15 % de lait en plus dès 2015.

La gouvernance de la coopérative reste inchangée. Biostime disposera, cependant, d'une place au conseil d'administration qui compte 15 membres. Les responsables de la coopérative, réunis autour de Luo Fei (PDG de Biostime) ont annoncé leur investissement commun mercredi matin. Les travaux ont déjà débuté.
La gouvernance de la coopérative reste inchangée. Biostime disposera, cependant, d'une place au conseil d'administration qui compte 15 membres. Les responsables de la coopérative, réunis autour de Luo Fei (PDG de Biostime) ont annoncé leur investissement commun mercredi matin. Les travaux ont déjà débuté.
© vm

La coopérative d'Isigny-Sainte-Mère a officialisé son partenariat avec le Chinois Biostime, spécialiste du lait infantile haut de gamme. Cette société était déjà cliente de la coopérative depuis deux ans. Elle investira 17,5 millions d'euros en obligations non convertibles et 2,5 millions d'euros en capital sur 10 ans. Soit 20 % du capital de la coopérative. Biostime disposera ainsi d'un tiers de la capacité de production pour répondre à ses besoins sur le marché Chinois. Dans son mode de fonctionnement, ce partenariat s'avère marquant. Contrairement à d'autres investissements chinois, Biostime intègre le capital de la coopérative.


Isigny-Sainte-Mère double ses capacités de production de lait infantile

Avec ce partenariat ; la coopérative offre la possibilité de produire 15 % de lait en plus à ses adhérents. Un chiffre qui permet aux coopérateurs d'envisager sereinement la libéralisation des quotas laitiers en 2015. Bâti à côté du site actuel, l'usine devrait permettre la création d'une centaine d'emplois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
FDSEA 61 - Betterave jaunisse
(EN IMAGES) FDSEA et JA alertent: « le virus est partout »
Lundi 3 août, les JA et la FDSEA ont invité les responsables politiques ornais et la presse en bout de champ, à Aunou-sur-Orne.…
Publicité