Aller au contenu principal

Filière bovine
Boviwell : un diagnostic du bien-être animal

Le Gaec de la Fosse Louvière  réalisait mardi 4 mai un diagnostic Boviwell. Objectif : qualifier le niveau de respect du bien-être animal dans la ferme. L’obtention du Boviwell permet d’accéder à des labels pour mieux valoriser ses animaux.

Le Boviwell, diagnostic d’évaluation du bien-être animal en élevage bovin « a aussi pour objectif de créer un dialogue », précise Laurent Perrin (à droite) en compagnie de Kévin, Bertrand et Fabienne Lurson.
© PC

Face au marasme du marché de la viande, les éleveurs sont à la recherche de nouvelles sources de valeur ajoutée. C’est le cas de Fabienne et Bertrand Lurson, naisseurs-engraisseurs de quelque 120 vaches allaitantes et 200 taurillons au Gaec de la Fosse Louvière à Saint-Gervais-du-Perron (61). « Aujourd’hui, de plus en plus de filières viande exigent le Boviwell », note Laurent Perrin, technicien dans l’Organisation de producteurs Elvea Normandie, venu réaliser l’évaluation à la Fosse Louvière. L’outil Boviwell, validé par l’institut de l’élevage, « a surtout pour objectif de créer un dialogue. Je viens sur l’élevage en tant que conseiller, pas en tant que contrôleur », ajoute Laurent Perrin. Le diagnostic dure environ deux heures. Il comprend une phase d’observation et de visite de l’exploitation avec l’éleveur, suivie d’un temps d’échange et de saisie des données dans le tableur qui calculera la note globale de l’élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité