Aller au contenu principal

Pommes de terre
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin

Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'Odon, à Tourville-sur-Odon (14). Le 31 mars 2021, il a repris 100 % du capital et conserve les emplois.

Christian Duchemin, Alain Datin et Guillaume Duchemin, mercredi 14 avril 2021.
© JP

« Quand je suis arrivé ici en 1984, il n’y avait rien. On a tout créé avec ma femme, on était passionné, on vivait pour le boulot, quinze heures par jours, 7j/7. Puis, nous avons pris la décision avec mon fils Guillaume, responsable du site, de vendre. C’est un choix. Je le vis bien, car j’avais déjà beaucoup délégué, mais on ne laisse pas trente-cinq ans de carrière sans un pincement au cœur. » Ce mercredi 14 avril 2021, le désormais ex-gérant de la Ferme du val d’Odon, à Tourville-sur-Odon, a le sourire. Christian Duchemin a officiellement passé la main à Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N. Le contrat est signé depuis le 31 mars 2021.

Affaire conclue le 31 mars 2021

Entre les deux hommes, les choses se sont faites simplement. « Nous avions de bonnes relations client fournisseur », s’accordent-ils. Quand Duchemin père et fils décident de vendre, ils informent différentes structures. « Nous voulions que 100 % des emplois soient maintenus – je suis fils d’ouvrier, je n’oublie pas d’où je viens – et que le repreneur garde l’ADN de l’entreprise : l’exigence de la qualité », tranche Christian Duchemin. Alain Datin a fait une offre, l’affaire s’est conclue. Il a repris les manettes de l’usine de conditionnement, du stockage, de la réception et de la logistique dédiée à l’activité. « J’ai saisi l’opportunité de conserver une filière de proximité, décrit le nouveau gérant. J’apprécie le cadre familial, la dimension locale. Et je garde le même type de relations que celles du négoce : les agriculteurs. »

"On poursuit le travail sur la qualité gustative"

Les 38 emplois sont donc pérennisés. Les contrats à l’hectare restent d’actualité avec les producteurs. Tout comme ceux, historiques et récents, avec les distributeurs. « J’ai commencé à travailler avec Carrefour, Promodes à l’époque, il y a trente-cinq ans. Et avec Super U il y a quinze ans », retrace Christian Duchemin. L’entreprise compte, entre autres clients, Grand Frais, Leclerc, Intermarché, des épiceries fines, des primeurs et des restaurants caennais. Guillaume Duchemin, 35 ans, reste à la tête de la production. Avec Alain Datin, 49 ans, ils garantissent au père fondateur de poursuivre son travail vers une agroécologie qualitative et gustative, de maintenir le niveau du cahier des charges. « Nous sommes dans une démarche HVE, on espère avoir le niveau 3 dans trois à cinq ans. On poursuit le travail variétal sur la résistance au mildiou, la dormance et la qualité gustative, assure le responsable du site. Mon père m’a transmis cette passion. C’est dans l’ADN de l’entreprise. » Le nouveau binôme entend bien garantir un produit dans l’air du temps, sans résidus de pesticide, entre le bio et le conventionnel.

Insuffler une nouvelle dynamique à La Ferme du Val d'Odon

« Le staff est opérationnel. Je suis là d’abord pour pérenniser l’existant. Ensuite pour insuffler une nouvelle dynamique et penser à de nouveaux projets », avance Alain Datin qui n’en dira pas plus sur l’avenir. Christian Duchemin, lui, reste associé avec son autre fils Anthony Duchemin au sein de la SCEA Les Pagnes. « La terre, c’est mon loisir, mon métier, ma passion. On apportera aussi le savoir-faire de l’ETA. La transition se fait en douceur », apprécie l’homme de 64 ans, qui, quand il regarde derrière lui, voit qu’il a « fait plein de choses ».

 

 

 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Session de la Chambre d’agriculture de l’Orne lundi 21 juin 2021, sans les représentants de l’Etat qui ont fait valoir leur droit de réserve en raison du second tour des élections le 27 juin 2021.
La récolte 2021 s’annonce belle dans l'Orne
La dernière session de l’Orne, lundi 21 juin, a été marquée par l’absence, pour cause d’élections, du personnel administratif d’…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
« Marc Vandecandelaere (président de la coopérative Linière du Nord de Caen : « St-Manvieu-Norrey est le site idéal, pas de voisin et pas de consommation de terres agricoles » . DR
Le site de teillage à Saint-Manvieu-Norrey opérationnel en septembre 2022
Le permis de construire est déposé. Si tout va bien, la nouvelle usine de teillage de St-Manvieu-Norrey  (14) devrait être…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Publicité