Aller au contenu principal

LAIT
Contrats laitiers - OP : trois ou quatre documents à signer

Lactalis, Bongrain, Senagral : les plus importantes laiteries privées de Normandie proposent à leurs livreurs un contrat écrit en lien avec des associations de producteurs. Plusieurs documents sont à signer par les éleveurs.

Contrats laitiers - Organisations de producteurs : trois ou quatre documents à signer.
Contrats laitiers - Organisations de producteurs : trois ou quatre documents à signer.
© Jérome CHABANNE

Des documents à renvoyer à l'OP

L’adhésion à l’Organisation de producteurs non commerciale

Pour être agréée, la structure souhaitant être reconnue comme Organisation de producteurs devra respecter un nombre minimum de producteurs adhérents. Ainsi chaque producteur de lait devra, s’il souhaite en faire partie, signer un bulletin d’adhésion à l’organisation de producteurs et renvoyer un chèque d'adhésion. C'est une adhésion à une association de type 1901 dont le montant varie de 20 à 30 euros par éleveur.


Le mandat de négociation

Les Organisations de producteurs non commerciales ont pour mission principale la négociation des clauses des contrats individuels. Pour ce faire chaque producteur doit lui donner “pouvoir” pour réaliser cette mission, on parle alors de mandat de négociation. Chaque producteur adhérent à une OP devra donc signer un mandat au profit de cette OP pour mettre en œuvre la négociation des contrats. Sans mandat signé par le producteur, l’OP ne pourra négocier avec les laiteries. Le mandat de négociation est donné pour une période de 5 ans et peut être tacitement reconduit pendant toute la durée de l’adhésion à l’OP.

Des documents à renvoyer à la laiterie

Le contrat individuel d’achat et vente de lait

Une fois la négociation sur les clauses du contrat effectuée, chaque producteur de lait livrant en laiterie devra signer un contrat individuel avec la laiterie. Ce contrat, dont le contenu aura été négocié de manière collective par l’OPNC aura une durée de validité d'au moins 5 ans.


Le mandat de facturation

Pour autoriser la laiterie à continuer à émettre les factures de lait à la place de l'éleveur, un mandat de facturation est inclus dans le contrat individuel (Lactalis), ou annexé (Bongrain et Danone) et nécessite alors une autre signature. Le mandat de facturation est à renvoyer à l'industriel.Enfin chaque page doit être paraphée, comme tous les contrats écrits. Signent les contrats et les mandats, les gérants des sociétés, tous les associés en cas de GAEC, et les exploitants individuels. Prévoir un bon stylo !

En savoir plus
Consulter la page contractualisation du site internet des Chambres de Normandie : http://www.normandie.chambagri.fr/eco-contrat-lait.asp
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité