Aller au contenu principal

GPS, consoles, matériels agricoles
Dans les secteurs de Caen et Falaise : recrudescence de vols et chantiers de semis à l’arrêt

Depuis début octobre 2023, la gendarmerie recense une recrudescence des vols de matériels agricoles (GPS et consoles). Près de Falaise et de Caen, trois exploitants témoignent. Au-delà du préjudice moral et financier, ils se retrouvent pénalisés dans leur travail.

« Mercredi (11 octobre, ndlr), on a fini le chantier d’ensilage à 22 h. Tous les tracteurs étaient rentrés dans le corps de ferme. Jeudi matin, j’allais démarrer pour aller semer. Il n’y avait plus de console », relate Clément*, agriculteur près de Falaise. La mauvaise surprise prend de l’ampleur : trois autres consoles ont été dérobées la même nuit. « En tout, il manque quatre consoles : deux intégrées dans les tracteurs et deux externes dont celle du pulvé », compte Clément. Pourtant, « depuis un an, on retire les boules GPS. On fait attention ». Il porte plainte à la gendarmerie. Dans le même secteur, Marie*, agricultrice, témoigne aussi : « les voleurs ont essayé de fracturer les serrures de nos deux tracteurs. Mais ils n’ont pas réussi. On a eu de la chance. Les tracteurs étaient garés dans la cour de ferme. C’est arrivé dans la nuit de vendredi 6 à samedi 7 octobre. On dépose plainte à la gendarmerie ». Près de Caen, Frédéric, agriculteur, prend à son tour la parole : « je me suis fait voler deux antennes et trois consoles, dont une sur le pulvé, dans la nuit de samedi 7 à dimanche 8 octobre. Tout a été débranché correctement. Il n’y a rien de rayé, pas de saccage à côté. J’ai déposé plainte à la gendarmerie ».

Quinze vols entre le 5 et le 12 octobre 2023

Jeudi 12 octobre, la gendarmerie du Calvados confirme une recrudescence des vols : « depuis le 5 octobre, il y en a eu 15, sur 43 depuis début 2023. Les compagnies de Caen et Falaise sont prioritairement touchées  ». Sur place, la cellule d’identification criminelle de Caen relève des empreintes ADN. « On enclenche des moyens », résume la gendarmerie, qui en profite pour faire passer des messages préventifs : démonter les boules GPS, fermer les tracteurs à clef, si possible dans un hangar lui aussi fermé à clef. Quand le vol a eu lieu, ne pas déplacer le tracteur avant les relevés. Et de lancer un appel aux agriculteurs : « on déplore le manque de vidéosurveillance, les enquêtes sont souvent plus compliquées. Si certains ont les moyens d’avoir une caméra de chasse, à défaut de vidéoprotection, cela nous donnerait un horaire, on saurait si les voleurs viennent en véhicule et on pourrait relever la plaque d’immatriculation ».

Sans matériels, ni semis ni traitement

Clément a eu le réflexe d’appeler son concessionnaire pour se rééquiper. « Je ne peux pas semer, je ne peux pas traiter. » De quoi faire rager Marie qui, même si elle n’est pas empêchée d’avancer, partage la frustration de ses confrères victimes : « on investit dans du bon matériel pour faire du travail au top », mais privés de matériels, les chantiers sont en pause. Chez Clément, les équipements ne seront pas livrés avant « au moins deux semaines ». Même son de cloche chez Frédéric : « je ne peux plus me servir de mon tracteur, car toutes les fonctions hydrauliques et la boîte de vitesse sont sur la console. Je dois attendre de recevoir ma nouvelle console pour le pulvé. Je suis pénalisé dans le travail ». Même s’il est assuré, l’agriculteur estime qu’il va perdre de l’argent : « entre la franchise et la vétusté, je vais y laisser 20 % ». Et Marie de conclure : « c’est un fléau, mais ça reste du matériel. Quand on voit ce qui est arrivé aux animaux dans la Manche... » 

*Prénom d’emprunt

Le mot de la FDSEA
Si vous êtes victimes de ces vols, nous vous rappelons que la FDSEA du Calvados est à votre disposition, si besoin. Nous vous encourageons à signaler tout vol à la gendarmerie dans les plus brefs délais. Les autorités sont mobilisées pour enquêter sur le sujet. De plus, nous vous recommandons d’éviter de monter dans vos tracteurs avant le passage des gendarmes, car ils auront besoin de faire des relevés d’empreintes et de recueillir des indices sur les lieux. Nous vous encourageons à rester vigilants, à sécuriser vos biens autant que possible, et à signaler toute activité suspecte dans votre secteur. Contact : FDSEA du Calvados, tél. 02 31 70 88 16.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[EN IMAGES] Des annonces concrètes suspendent les actions dans la Manche
Après les annonces du Premier ministre, Gabriel Attal, le 1er février 2024, les présidents de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
[EN IMAGES] Mobilisation : 65 tracteurs en opération escargot sur le périphérique de Caen
Pour répondre à la mobilisation générale des syndicats FNSEA et Jeunes agriculteurs en France, la FDSEA du Calvados et les JA 14…
Publicité