Aller au contenu principal

Circuits courts
Des caissettes à la ferme au magasin de détail

Sébastien, Héloïse et Benjamin Allais développent leur vente directe à Occagnes (61) avec la construction d’un nouveau magasin. Mardi 10 novembre, ils accueilleront des porteurs de projets en circuits-courts pour partager leur expérience.

CIRCUITS COURTS PORTES OUVERTES
Héloïse et Sébastien Allais devant les Limousines.
© DR

A Occagnes, le Gaec des Bapeaumes se développe. Après l’installation de Sébastien en 2007, celle de sa femme Héloïse en 2014 puis celle de son frère en 2018, un nouveau projet de magasin est en préparation. 250 m2 sur la route entre Falaise et Argentan accueilleront un atelier de découpe et un magasin. Le Gaec vend déjà de la viande, bœuf, veau et porc sur paille, en caissette. « L’activité continuera, indique Sébastien Allais, pour ceux qui veulent payer un peu moins cher et avoir leur viande à disposition ». Au magasin, on pourra aussi acheter de la viande au détail et des plats transformés. « Nous nous sommes associés avec notre voisin, Frédéric Guiboux, céréalier en conversion que nous avons rencontré lors d’une porte ouverte. » En transition vers la transformation charcutière à la ferme, il reprendra à terme l’élevage de porcs. Les associés du magasin ont prévu d’embaucher. « La clé de la réussite, c’est de trouver un boucher qui travaille comme on veut, révèle Sébastien Allais, autonome au magasin et polyvalent ». Il assurera la découpe et la vente trois fois par semaine.

Fait par eux-mêmes

Le projet repose sur une répartition des tâches, Sébastien s’occupe des cultures, Benjamin, de l’élevage et Héloïse, de l’administratif et de la vente. Elle consacrera, ainsi que Frédéric Guiboux, un mi-temps au magasin. L’équipe assure elle-même une grande partie de la mise en œuvre du magasin : dossiers d’aides, plan de maîtrise sanitaire, travaux. « On a bien vu que les manifestations sur le prix de la viande n’ont rien donné. Si on veut valoriser des produits de qualité, il faut s’en occuper nous-mêmes », affirme Sébastien Allais. Il veut développer la précommande en ligne et se préoccupe déjà de la communication, « on mise beaucoup sur le passage ».

S’ouvrir

Aux porteurs de projets en circuits-courts qu’il recevra à la ferme mardi 10 novembre, Sébastien Allais conseillera de s’ouvrir : « nous, c’est parti de ça, on a échangé avec d’autres et ça nous a donné l’envie ». Il conseille de s’inscrire dans des réseaux, Bienvenue à la ferme, Orne terroirs. Et de considérer les autres producteurs comme « de la concurrence positive ». Il conseille aussi de communiquer, « tout le monde ne connaît pas le monde agricole, il faut absolument montrer comment on travaille ». Le Gaec ouvre ses portes chaque année autour d’un repas. Un moment convivial qu’il compte bien développer dans le magasin pour donner l’occasion aux producteurs de rencontrer leurs clients, « quand on est fier de ce qu’on fait, c’est facile d’en parler ».

 

Le Gaec de Bapeaumes en quelques chiffres
3 associés : Sébastien, Héloïse et Benjamin Allais
225 ha de SAU, dont 105 ha de prairie
55 Limousines
250 clients
Agenda
Mardi 10 novembre 2020 à 14h  GAEC des Bapeaumes
2 Le haut de la rue, 61200 Occagnes  V
iande de bœuf et porc en direct, magasin à la ferme   www.lalimousineduprecharmant.fr
Attention, nombre de places limitées !
Accueil dans le respect strict des mesures sanitaires
Inscription obligatoire via le lien : https://framaforms.org/inscriptions-fermes-ouvertes-2020-circuit-court-et-projet-innovant-1602576585
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
Publicité