Aller au contenu principal

FDSEA 14 : ils « pissent » pour défendre la profession

Xavier Hay, Geoffroy de Lesquen et Bertin Georges se sont soumis au test du glyphosate. Les analyses révèlent un taux de présence du pesticide non détectable dans leurs urines. Ces résultats amènent à des interrogations sur la pertinence des expertises des analyses réalisées en France.

© FDSEA 14

llll Le 17 janvier dernier, Envoyé spécial consacre son émission au glyphosate. Pendant plus de deux heures, la journaliste Elise Lucet et son équipe présentent le pesticide comme un monstre à éliminer à tout prix. Pour appuyer ses propos, elle propose à des célébrités de faire analyser leurs urines. L’humoriste Jamel Debbouze, l’ancienne nageuse Laure Manaudou ou encore la comédienne Julie Gayet se prêtent au « test du glyphosate ». L’objectif est de déterminer si oui ou non, leurs urines contiennent des résidus du pesticide. « 100 % des échantillons testés sont positifs », a déclaré Laura Aguirre de Carcer, journaliste à Envoyé spécial au micro du journal Le Parisien. Pour répondre à ces accusations qui visent directement le monde agricole, trois agriculteurs « pisseurs » volontaires du Calvados se sont également soumis au test. « Nous utilisons du glyphosate en inter-cultures sur nos exploitations de façon raisonnée, dans le respect de la loi et des autorisations de mise en marché », introduisent Havier Hay, Geoffroy de Lesquen et Bertin Georges. Les trois adhérents à la FDSEA du Calvados ont réalisé une analyse de leurs urines le 14 mars dernier « dans un laboratoire agréé et sous contrôle d’un médecin assermenté ».
Taux de présence non détectable
Quelques jours après le dépôt de leurs échantillons, les trois agriculteurs obtiennent les résultats. « Nous avons un taux de présence du glyphosate et d’acide aminométhylphosphonique (AMPA) non détectable et inférieur à 0,4 ng/millilitre », dévoilent-ils. Un résultat d’autant plus surprenant que la moyenne des « pisseurs » volontaires français (761 résultats) est de 1,06. La moyenne pour le département du Calvados est de 1,14 (35 résultats). « Nous posons la question suivante : comment se fait-il que trois agriculteurs utilisateurs du glyphosate aient un taux quatre fois inférieur à des citoyens non utilisateurs et avertis sur le sujet ? », s’interrogent les exploitants. Ces derniers exigent une véritable expertise scientifique cautionnée par les autorités compétentes et dénoncent les raccourcis exprimés sur la place publique qui contribuent à l’agribashing. Ils concluent : « nous ne nous interdisons pas de porter plainte pour calomnie scientifique et stigmatisation envers notre profession ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité