Aller au contenu principal

Fête de la Normandie 2024
Gaec Piquet, fidèle à la Fête de la Normandie dans l'Orne

Pour Aurélien Piquet, éleveur laitier dans l'Orne à Avrilly, près de Domfront, la Fête de la Normandie est un rendez-vous annuel depuis sa création. Il sera donc présent à Argentan pour le dixième anniversaire de l'évènement, lors du week-end des 16 et 17 mars.

Il est là depuis le début, Aurélien Piquet n'a manqué aucune édition de la Fête de la Normandie. Pour le cru 2024, qui aura lieu à Argentan au hall du Champ de foire, Aurélien répondra présent pour la dixième année de l'évènement. 

Fort d'un cheptel de 150 vaches composé à 80 % de Normandes et 20 % de Prim'Holsteins, le Gaec Piquet produit 1 100 000 litres de lait par an en conventionnel. Il s'est installé en 2016 au sein du Gaec familial, en association avec ses parents et son oncle. Son frère est quant à lui salarié.

Lire aussi : La Fête de la Normandie souffle ses dix bougies

Une affaire de famille

Son père, Laurent Piquet, a créé le Gaec en 1993 lors de son installation avec ses parents. Il était un habitué des fêtes et concours agricoles. C'est donc naturellement qu'Aurélien a poursuivi dans la même direction. L'affaire familiale est bien rodée, Laurent et Béatrice, les parents, s'occupent de la traite, Emmanuel, l'oncle, se charge de l'alimentation des vaches et des génisses, ainsi que du paillage, Valentin, son frère, a pour mission de s'occuper des veaux et Aurélien se charge de l'élevage des bœufs et vaches et de leur engraissement. Tout ça, réparti sur un terrain de 243 ha, dont 130 ha de prairies, 50 ha de blé et le reste en maïs. La passion pour l'élevage bovin lie la famille. Une passion qui est transmise depuis quatre générations.

Lire aussi : Fête de la terre : Antoine Divay a tracé le sillon gagnant en 2022

Une grande championne

Obscurité, une vache Normande âgée de six ans, a remporté le prix de grande championne l'année dernière à la Fête de la Normandie. "C'est dur d'avoir ce prix, il y a du niveau à Argentan !", raconte-t-il. À Argentan toujours, le Gaec a aussi remporté le prix d'élevage en 2023. Obscurité, star du cheptel, est partie en vadrouille durant une semaine à Paris, au Salon international de l'Agriculture, en février dernier. Elle est rentrée bredouille au concours des Normandes.

Lire aussi : Argentan célèbre l’élevage normand

La Fête de la Normandie

Les Piquet sont fidèles au rendez-vous de la Fête de la Normandie, c'est donc naturellement qu'ils reviennent pour cette dixième édition. Au total, six de leurs vaches vont être présentées au concours des Normandes, dont Obscurité. Au total, 110 vaches laitières venant d'environ 25 élevages différents vont concourir pour le prix de grande championne. "Ce concours nous permet de comparer nos animaux aux autres élevages", explique Aurélien Piquet. Cet évènement constitue un moment fort pour le Gaec. "La Fête de la Normandie est l'occasion de rencontrer les gens et de discuter avec eux. Il y a toujours une bonne ambiance." 

Lire aussi : [PALMARES]. Le départemental normand recrute Tom et Maximilien, avant le national

Le concours requiert une préparation assidue. "Il faut les 'dresser' pour le concours, leur apprendre à marcher au licol, afin qu'elles se présentent correctement. Il faut aussi les tondre et les laver pour qu'elles soient impeccables le jour J." Aurélien raconte, l'air amusé, "pour les entraîner, on les promène sur la route, et les gens sont toujours surpris de nous voir déambuler ainsi." En tout cas une chose est sûre, la Fête de la Normandie sera honorée par les Piquet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité