Aller au contenu principal

Orne
Gillot Fléchard passe au triple prix : pour faire du véritable camembert de Normandie ?

Réaction de Jean Turmel, président de la section lait de la FRSEA

© J. Chabanne

"Dans une lettre datant du 9 novembre, l'entreprise Gillot Fléchard informe ses producteurs qu'elle va modifier la façon de les payer. Jusqu'alors, elle réussissait à les payer selon les indicateurs de marché publiés par le CNIEL pour le volume historique.
Mais aujourd'hui, elle n'est pas en mesure de valoriser les volumes en dépassement de la référence autrement que sur la réalité de la valorisation beurre-poudre.
L'entreprise explique donc qu'elle a mis en place un système de triple prix. Le prix A est établi par les indicateurs de marché publié par le CNIEL, il s'applique sur le quota notifié par France Agri Mer, augmenté du 1% national et de l'attribution gratuite.
Le prix B concerne les dépassements de quota à hauteur de 7% et applique une baisse de -20 EUR/1000l par rapport au prix beurre-poudre des 4 derniers mois.
Le prix C concerne tous les dépassements au-delà des 7 % du quota et applique une baisse de -60 EUR/1000l par rapport au prix beurre-poudre des 4 derniers mois.
La FRSEA Basse-Normandie ne peut tolérer que de telles méthodes soient mises en place dans la région. Ce système de triple prix encourage les producteurs à produire des volumes qui ne trouveront peut-être pas de valorisations porteuses.
En agissant de la sorte, l'entreprise Gillot Fléchard et ses producteurs ne prennent plus en considération la gestion des volumes et naviguent vers des eaux qui peuvent vite devenir dangereuses. La FRSEA ne peut pas comprendre et accepter que des représentants des producteurs laissent autant de latitude aux dirigeants de leur entreprise. La FRSEA prône une équation entre l'offre et la demande et ne souhaite pas voir se mettre en place
des méthodes incitant à une production de lait déraisonnée pouvant aller jusqu'à déréguler le marché".

Jean Turmel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
Publicité