Aller au contenu principal
Font Size

La moisson du blé s'annonce belle

Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Le point moisson du lundi 22 juillet 2019.

© A. Esneu

Florian Baloche,  président directeur Appro Vert

« Nous démarrons les blés. Dans le secteur de Crocy-Falaise, 20-25 % sont moissonnés. Idem à Bazoches-sur-Hoëne. Nous débutons seulement à Argentan. Les rendements en blés sont très bons, compris entre 80 et 100 qtx/ha. La qualité est bonne aussi : les PS varient de 77 à 84 kg/hL avec une moyenne de 79,9. En protéines, les taux vont de 10 à 12 %, la moyenne est de 11,2. Nous sommes rassurés, car nous avions peur à une dilution des protéines. les résultats sont un bon signe pour aller chercher des marchés à l’export. Les colzas avancent dans les secteurs précoces, avec des rendements moyens de presque 40 qtx/ha. Mais il en reste beaucoup à battre. Une belle campagne s’annonce, en volume et en qualité. Maintenant, il faut que l’on avance un peu plus. »

Thomas Lepainteur, responsable service céréales à la Coopérative de Creully

« Nous avons terminé la collecte des orges d’hiver. Les rendements finaux sont en moyenne très corrects, proches de 85 qtx/ha. Nous avons toujours une hétérogénéité importante dans deux secteurs, certainement à cause des dernières gelées tardives du printemps. Les qualités collectées sont très bonnes avec des PS au-dessus de 65 kg/hL. Nous confirmons que les qualités des orges de brasseries d’hiver sont très correctes avec un taux de protéine à 10,1% et un taux de calibrage à 84%, à l’entrée de nos silos. Nous avons à peine commencé les autres produits, mais les rendements attendus sont corrects. Pour le moment, les avoines présentent des PS proches de 51 kg/hL pour un tiers du volume prévisionnel. Cependant, nous craignons que les taux de protéines des blés tendres soient un peu plus faibles que les années précédentes du fait du plus fort potentiel de rendements de l’année. »

Alain Datin, directeur D2N

« Les orges sont finies. Nous constatons une augmentation de 20 % de la collecte par rapport à l’année dernière, grâce aux bons rendements. C’est plus que ce que l’on pensait. Les blés sont commencés dans le Sud-Manche et, depuis ce week-end, dans le secteur de Falaise. Ils sont de belle qualité, avec une moyenne de PS de 80,8 kg/hL et 11,2 % de protéines. Les rendements se confirment à un bon niveau, entre 80 et 90 qtx/ha. Nous avons collecté 20 % de la surface, nous allons entrer dans la grosse période de moisson. En colza, 20 % de la surface sont rentrés, nous en sommes au même niveau que le blé. Nous avons de bons échos de rendements, hors problématiques insectes. Dans le Sud-Manche, les rendements tournent autour de 45-50 qtx/ha. Dans les autres secteurs : 35-45 qtx/ha. Un tiers des surfaces d’avoine est rentré, c’est plutôt bon. La qualité est dans la norme avec des PS corrects de 51-52 kg/hL. Les rendements sont meilleurs que l’année dernière. Nous venons de débuter les pois dans le secteur de Falaise. »

Jean-Hugues Colas, responsable achat collecte Agrial

« Les orges sont globalement finies. La collecte a fortement augmenté grâce à de bons rendements et une hausse des surfaces. Dans le Calvados, on compte + 40 % de collecte. La qualité est correcte, dans la norme commerciale. Nous démarrons les blés dans le Calvados et l’Orne, nous en sommes à 15-20 % d’avancement. La qualité semble correcte avec des PS dans le Calvados à plus de 80 kg/hL et des taux de protéines à plus de 11 %. En matière de rendements, c’est encore difficile de tirer la ligne directrice mais en entend des parcelles entre 70 et 100 qtx/ha. Les chiffres ouvrent de bonnes perspectives en qualité et en quantité. L’avoine est entamée, à hauteur de 35-45 % d’avancement. Les PS sont dans la norme. Les rendements s’annoncent bons. Mais, pour le moment, nous avons rentré moins de 1 000 t. Quant aux colzas, nous en sommes au tout début.»

François Parret, responsable régional Basse-Normandie des Établissements Lepicard Agriculture

« Nous sommes entrés dans le vif du sujet, tous secteurs confondus. En blé, nous entendons de bons rendements, compris dans une fourchette de 75 à 100 qtx/ha. Les PS sont très bons, souvent supérieurs à 80 kg/hL. Les taux de protéines sont plus faibles, inférieurs à 11 %, dus à un effet dilution des rendements. Nous avons démarré les colzas ce week-end. Les rendements sont hétérogènes, entre 25 et 45 qtx/ha pour les premières parcelles battues. Le taux d’humidité est compris entre 7 et 8 %. Les pois ont de bons rendements, compris entre 40 et 65 qtx/ha, la majorité se situe autour de 50 qtx/ha. L’avoine a des rendements moyens, autour de 80 qtx/ha et des PS à la norme (52 kg/hL). Les orges de printemps sont quasiment finies. Les résultats sont plutôt bons : rendements entre 70 et 80 qtx/ha ; PS autour de 65 kg/hL et 10 % de protéines. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité