Aller au contenu principal

Normandes
La Normande a son championnat espoir !

Les Futurs Architectes de la Normande (FAN) se réunissent les 19 et 22 juillet à Mayenne. Les membres de l’association y organisent un concours national génisses normandes et jeunes présentateurs. Barbara Paris, originaire de la Cambe, y sera.

De nombreux éleveurs l’ont vu grandir sur les concours de Normandes du Calvados. Le week-end prochain, Barbara Paris sera à Mayenne. La jeune femme a choisi d’emmener Honda, génisse normande âgée de 15 mois. Barbara est, en effet, une membre très active de FAN. Comprenez Futures Architectes de la Normande. L’association regroupe aujourd’hui environ 150 adhérents. FAN a permis de créer du lien entre ces jeunes défenseurs de la race. “Aujourd’hui, je connais des jeunes dans plusieurs régions. On se fait des amis autour d’une passion commune. Et ensemble, nous tentons de multiplier les actions de promotion de la race”, souligne Barbara. Le week-end prochain, FAN profite donc de la foire de la Madeleine, à Mayenne. “Les organisateurs nous mettent à disposition leurs structures pendant le concours départemental. Nous proposons donc une animation supplémentaire pour mettre en avant la race Normande. Notre concours national sera réservé aux génisses”, explique Charline Queguiner, présidente de FAN.

Une manifestation ouverte
Plus de 100 génisses et 100 présentateurs sont attendus. “Un jeune vient avec une génisse. Le but est d’ouvrir le concours à un maximum de personnes et de se faire connaître. Certains membres de FAN n’ont pas d’origine agricole, mais ils présentent la vache d’un agriculteur. Nous souhaitons un événement ouvert”, estime Simon Mazier, président de FAN 50. Les participants seront répartis en 10 équipes. Au-delà du concours, le programme se veut résolument festif et orienté vers le grand public. Au programme : assemblée de l’assemblée générale de FAN le vendredi. Les concours se dérouleront ensuite le samedi toute la journée et s’achèveront en nocturne. Les prix spéciaux seront jugés le dimanche matin. “Entre les sections, nous organiserons également des épreuves de traite à la main et de peinture sur vache”, détaille Charline Queguiner. Ce premier concours national génisse rassemblera des jeunes issus de 14 départements. Leur moyenne d’âge est comprise entre 18 et 24 ans. Une belle manière de montrer l’avenir de la race normande.

Pas toujours agriculteurs,
mais passionnés par la Normande


Barbara Paris, 22 ans, trésorière de FAN
Depuis la fin de mes études, j’ai été deux ans salariée sur l’exploitation de mes parents. « Actuellement, je suis inséminatrice.  J’ai décidé d’aller voir ailleurs avant de m’installer avec des vaches normandes ! J’ai grandi avec cette race. Mon père faisait les comices quand j’étais petite. Puis en 2007, nous avons recommencé à participer aux concours départementaux”. 

Charline Queguiner, 26 ans, présidente de FAN
Mes parents sont installées à Vouilly avec des Normandes. Depuis plusieurs années, ma famille participe à de nombreux concours notamment nationaux. J’ai suivi un cursus scolaire agricole. J’ai passé un BTS production animale. J’ai finalement bifurqué vers l’économie en intégrant une école d’ingénieur. Je travaille aujourd’hui dans une banque. J’ai longtemps souhaité m’installer agricultrice. Avec l’association FAN, j’ai trouvé mon équilibre. Quand j’ai commencé à bosser, nous avons créé l’association”.

Simon Mazier, 31 ans, président de FAN 50
J’ai été installé sur la ferme familiale pendant 11 ans. J’ai participé à des concours régionaux et départementaux en race normande. Aujourd’hui, je suis technicien suivi de culture pour un négoce privé. Je ne sais pas si je vais me réinstaller. Mais avec FAN, je garde un lien avec la race Normande”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Marine et Jean-Sébastien Schils, agriculteurs du Calvados, sur M6 ce mercredi 4 janvier 2023
Marine et Jean-Sébastien Schils ont créé leur entreprise de pailles en seigle bio, La Paille d'O, afin de diversifier les sources…
La coopérative linière du nord de Caen recrute
La Coopérative linière du nord de Caen créé une nouvelle équipe de nuit et recrute une dizaine de personnes sur son site de…
Le CSP collectif : ce qu’en pensent les agriculteurs
La Chambre d’agriculture de Normandie organise quelques sessions de conseil stratégique phytosanitaire collectives. Près de 18 …
[EN IMAGES] Les étourneaux font leur nid dans le Bessin
Après le sud Manche, c’est au tour du Bessin, dans le Calvados, de subir les conséquences d’une présence excessive et durable de…
PARTICIPEZ AU JEU SM CAEN - GRENOBLE
 Jeu concours "Match à domicile du SM Caen". 2 places à gagner pour aller supporter votre club normand au stade d'Ornano !
Ter'élevage : l’ouest décapitalise plus qu’ailleurs
Succès pour les rencontres bovines Ter’élevage qui se sont déroulées le 7 décembre 2022 à Noyers-Bocage (14). 280 animaux…
Publicité