Aller au contenu principal
Font Size

260 m2 de panneaux photovoltaiques sur une stabu
Le soleil, meilleur ami des éleveurs ?

En équipant le toit de sa stabulation de panneaux solaires, Antoine Aubry a investi sur l’avenir, il est devenu fournisseur EDF qui lui reverse 20 000 euros par an.

Antoine Aubry devant sa stabulation recouverte de 260 m2 de panneaux photovoltaiques. A la clé, 20 000 euros de rentrée financière par an.
Antoine Aubry devant sa stabulation recouverte de 260 m2 de panneaux photovoltaiques. A la clé, 20 000 euros de rentrée financière par an.
© EC

Au bord de la petite route reliant Baudre à Ste Suzanne sur Vire, rien ne peut distinguer la ferme d’Antoine Aubry de celles disséminées dans le bocage saint-lois. La stabu n’est pas neuve, rien à voir avec les “cathédrales” construites ici et là dans le département. Une stabu qui possède une particularité unique, non seulement une soixantaine de laitières s’y abrite mais elle est devenue une centrale électrique fournissant bon an mal an, 34 000 kilowatts au réseau public géré par EDF; c’est du moins l’estimation effectuée sur 2009 par la société bretonne Facilasol, qui a installé les 204 modules de panneaux solaires.  Antoine Aubry ne regrette en aucun cas son investissement. “J’ai toujours eu des motivations environnementales liées à une diversification des revenus de mon exploitation”.

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité