Aller au contenu principal

Avenir du lait
Les éleveurs laitiers de la Manche seront présents à condition d’avoir un revenu décent

Hausse des coûts de production, difficultés de renouvellement des générations, rémunération… Qu’en sera-t-il de la filière d’ici 2030 dans la Manche ? Environ 150 agriculteurs sont venus chercher des réponses à cette question lors de la journée lait organisée par la FDSEA et les JA de la Manche, mercredi 9 novembre 2022, au lycée agricole de Coutances.

Thierry Roquefeuil, président du Cniel ; Benoît Rouyer, directeur prospective économique, au Cniel ; Bernard Guillard, administrateur chez Agrial ; Fabien Choiseau, directeur Appro lait France chez Lactalis et Luc Chardine, président des JA de la Manche, lors de la table-ronde.
© LA

« Le contexte inflationniste laitier concerne le monde entier, tempère Benoît Rouyer, directeur prospective économique, au Cniel. Il est alimenté par deux moteurs : le déséquilibre offre-demande du marché mondial des produits laitiers et le contexte de hausse des prix des matières premières et des services. » Selon l’étude présentée lors de la matinée, par Benoît Rouyer, le marché est tendu par un déficit d’offres. Au cours des douze derniers mois, la production laitière au sein de l’Union européenne connaît un recul de - 0,6 % ; - 4,4 % pour la Nouvelle-Zélande et - 0,3 % pour les Etats-Unis.

La vision de l’OCDE et de la FAO à dix ans, basée sur les équilibres actuels (pas de bouleversement politique majeur), est globalement optimiste. « La production laitière se développerait, même en Europe. L’UE continuerait de jouer un rôle majeur sur le marché mondial », précise Benoît Rouyer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Trois représentants de l’État visitent les fermes du Calvados
Le sous-préfet de Lisieux et la FDSEA, jeudi 17 novembre 2022. La sous-préfète de Vire et la Chambre, vendredi 18 novembre 2022.…
[EN IMAGES] La juge est fan de Jeannette dans la Manche
L’édition 2022 a été un bon cru pour le concours interdépartemental en race Normande à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 7 novembre…
EARL De Quéry dans le Calvados : bien cibler les candidats pour céder sa ferme
François Divay, éleveur à Balleroy-sur-Drôme (14), n’a pas attendu le dernier moment pour préparer la transmission de son…
Publicité