Aller au contenu principal

Avec les Jeunes agriculteurs de la Manche
Les essais maïs annoncent le Festival de la terre

L'équipe des Jeunes agriculteurs du canton de Tessy/Torigny est bien en action. Le 7 mai 2024, elle a réalisé les essais de maïs qui annoncent la tenue du Festival de la terre et de la ruralité, orchestré par l'APA (Association des producteurs d'avenir) de la Manche, qui se tiendra le 1er septembre sur la commune de Brectouville, commune associée de Torigny-les-Villes.

Le 1er septembre 2024, le Festival de la terre et de la ruralité s'installera sur la commune de Brectouville, commune déléguée de Torigny-les-Villes. Organisé par l'APA (Association des producteurs d'avenir) de la Manche en partenariat avec une équipe locale de Jeunes agriculteurs, cet événement se veut avant tout familial, offrant une vitrine de l'agriculture manchoise aux ruraux comme aux citadins.

 

Nouvelle équipe, nouvelles parcelles

Cette année, c'est donc l'équipe des Jeunes agriculteurs du canton de Tessy/Torigny qui est à la manœuvre, équipe emmenée par Martin Huault et qui compte une trentaine d'adhérents. Depuis plusieurs semaines, ils sont à pied d'œuvre pour organiser cette nouvelle édition, appuyés par l'équipe départementale. À l'échelle de la Manche, c'est Romain Duprey, vice-président, qui a en charge cet événement phare, et pour la première fois seul à la barre. Il était auparavant en binôme avec Jérôme Gibaut au cours des deux dernières éditions. " Notre défi est de redémarrer chaque année à zéro, sur des nouvelles parcelles, avec une nouvelle équipe. Mais c'est aussi un challenge intéressant qui nous permet de développer des contacts. C'est gratifiant pour les jeunes qui organisent ce Festival ", assure-t-il.

25 ha nécessaires

Le vrai coup d'envoi a été donné le 7 mai dernier avec le semis de maïs rendu possible grâce à la participation de six semenciers et partenaires, sur les terres de Louis Lepage, jeune adhérent du syndicat agricole, et associé du Gaec des 5 chemins. Il a été retardé de quelques jours en raison des conditions météorologiques. Mais désormais, il n'a plus qu'à pousser pour, à la fois, avoir une belle vitrine à l'entrée du festival, réaliser le labyrinthe et aussi l'ensilage à l'ancienne. Suivront les essais variétaux d'ici quelques semaines. L'occasion pour les semenciers de promouvoir le jour du Festival leurs techniques et semences. Et autre temps fort : l'installation des bonshommes de paille pour communiquer sur l'événement aux abords des routes prévu au début de l'été. Au total, le Festival s'étendra sur 25 ha, parkings compris.

Lire aussi : Fête de la terre : 7 000 personnes sous le soleil dans la Manche

Des animations multiples

Comme d'habitude, le programme d'animations se veut chargé, éclectique et convivial. Le coup d'envoi sera donné par la messe des laboureurs en plein air dès 10 h 30. Suivro nt des épreuves départementales de labour, des démonstrations de 4L cross, de tracteur force, de chiens de troupeaux, des expositions de matériel neuf et d'occasion, des présentations d'animaux, une mini-ferme, un pôle enfant comprenant des baptêmes de poneys, des structures gonflables, un parcours nu-pieds. S'ajouteront des baptêmes d'hélicoptères (50 € en préréservation et 55 € sur place), et de nombreuses autres animations.

D'ici quelques semaines, l'animation phare sera dévoilée. Pour le moment, elle est gardée secrète. L'année dernière, il s'agissait de démonstrations de bûcheronnage sportif avec les Cogneurs du plateau de Millevaches.

Lire aussi : Au programme du festival des JA : du bucheronnage sportif

Gratuit pour les 1 500 premiers visiteurs

Ce festival reste une des plus importantes manifestations de la Manche grâce à la mobilisation de plus de 200 Jeunes agriculteurs le jour J en provenance de tout le département. En termes de fréquentation, il est sur la 3e marche du podium après la Foire Sainte Croix de Lessay et la foire Saint-Martin de Saint-Hilaire-du-Harcouët. Pour les 1 500 premiers visiteurs, l'entrée sera gratuite. Au-delà, il faudra débourser 6 € pour les adultes et 3 € pour les enfants.

 

Pratique. Dimanche 1er septembre à partir de 10 heures, restauration sur place (sandwicherie, frites, crêpes, boissons).

Renseignements au 02 33 06 48 23 ou sur Instagram : @apa_manche50

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité