Aller au contenu principal

Manifestation
Les Jeunes agriculteurs de Falaise en croisade

Les Jeunes agriculteurs du canton de Falaise se sont rendus, mardi 13 février 2024, dans le centre Leclerc de Falaise afin d'examiner la provenance des produits frais dans les rayons

Les Jeunes agriculteurs de Falaise ont pu échanger avec le directeur de la grande surface.
© DR

Depuis le début du mouvement de contestation porté par les agriculteurs français, les Jeunes agriculteurs du Calvados ont montré leur engagement en faveur du local et de la souveraineté alimentaire. Les adhérents du canton de Falaise ont, à ce titre, fait le déplacement en fin de journée, mardi 13 février 2024, dans le centre Leclerc de Falaise. 

Lire aussi : [EN IMAGES] Les agriculteurs se déplacent dans les centrales d'achat du Calvados

"Nous avions déjà retirés trente caddies de produits étrangers (fruits, légumes, produits surgelés, conserves, épicerie, etc.) il y a quinze jours [début février, N.D.L.R]", confie Emmeline Bisson, présidente des JA Falaise. Les fruits et légumes ont été donnés à des associations, mais le reste des produits frais a été remis en rayon. "Nous avons été déçus, c'est pourquoi nous y sommes retournés mardi soir", explique la jeune femme.

Lire aussi : [EN IMAGES] Les produits étrangers épinglés par les JA et la FDSEA à Mondeville 2

Un geste sur la charcuterie

Une vingtaine d'adhérents s'est mobilisée pour l'occasion. "Le responsable nous a expliqués que les produits n'ont pas tous été remis à des associations, du fait du montant financier trop élevé", se remémore Emmeline Bisson. 

Une action pour rappeler aux consommateurs l'importance de manger
français et local. © LM

Néanmoins, l'action a permis au directeur de mesurer la provenance souvent étrangère sur la charcuterie. "Il a proposé de retirer les produits non français du rayon pendant six mois", se réjouit Emmeline. Si le chiffre d'affaires ne baisse pas, l'action pourrait perdurer au-delà de six mois.

Lire aussi : [EN IMAGES] Le préfet se met à l'herbe lors d'une visite dans le Bessin

Appel aux producteurs

"Dans notre élan, nous avons poursuivi à Carrefour Falaise où nous avons été entendus, soutenus", reconnaît-elle. Au rayon miel, plus particulièrement, le directeur s'est engagé à privilégier l'origine France. Les producteurs en vente directe sont invités à se rapprocher de la direction de Carrefour Falaise, laquelle souhaite s'approvisionner en local (légumes, miels, épicerie, charcuterie, crémerie, etc.). 

"Nous allons continuer les contrôles sur le secteur pour voir si les promesses seront respectées", conclut la présidente.

Lire aussi : Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Entretien : pas de cours d'eau à la main dans la Manche
Point d'étape sur les conséquences de la tempête Ciaran, la pluviométrie abondante, la gestion des arbres, des branchages, des…
Publicité