Aller au contenu principal

Lilano : problème pour la communication des résultats d’analyses

Depuis le vendredi 13 novembre 2020, le système informatique du laboratoire Lilano subit un incident empêchant le traitement des résultats d’analyse utilisés dans le cadre du paiement du lait.

LILANO LABORATOIRE
© TG

Ainsi, si les échantillons de lait prélevés lors de la collecte sont correctement analysés, et les données sauvegardées, la remontée des résultats d’analyse dans InfoLabo, le portail internet créé par le Cniel permettant aux producteurs et laiteries d’accéder aux résultats d’analyses, est impossible. Le Lilano met actuellement tous ses moyens en œuvre pour rétablir la situation dans les meilleurs délais, mais depuis le 13 novembre, ni les producteurs ni les laiteries n’ont pu disposer des résultats.

Cependant, depuis le début de cette semaine, les laiteries ont accès à certains résultats d’analyses des producteurs, via un fichier de données brutes transmis par le Lilano. Cette transmission de données constitue une avancée, mais les résultats sont transmis uniquement à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas être pris en compte pour le paiement du lait.

Les producteurs peuvent donc avoir accès à leurs résultats d’analyse en contactant leur laiterie. Cependant la FRSEA de Normandie demande aux laiteries des départements concernés de transmettre systématiquement à tous leurs producteurs, leurs résultats d’analyses, et ce depuis la date du 13 novembre.
De plus, pour les producteurs dont les résultats d’analyses de novembre présenteraient une déviance ou un niveau inhabituel, et dans le contexte où ceux-ci n’ont pas été prévenus, la FRSEA demande aux laiteries de ne pas pénaliser les producteurs lorsqu’il sera possible d’établir les factures avec ces résultats.
Cet incident technique, indépendant de la volonté du Lilano, est lourd de conséquences pour la filière laitière des départements Manche, Calvados et Orne. Il parait inenvisageable que les producteurs soient les seuls à supporter la charge de cette situation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité