Aller au contenu principal

À Saint-Hilaire-du-Harcouët (50)
Littoral Normand conforte les dates d’ensilage

Depuis dix ans, Littoral Normand donne rendez-vous à ses adhérents pour évaluer la matière sèche de leur maïs. Parmi les nombreuses réunions, jeudi 3 septembre à Saint-Hilaire-du-Harcouët (50), sous le marché couvert, ils étaient nombreux à y déposer quelques pieds pour connaître la date idéale d’ensilage.  

LITTORAL NORMAND MAT SECHE
À Saint-Hilaire-du-Harcouët, l’équipe de Littoral normand reçoit les maïs de ses adhérents pour une analyse de la matière sèche. L’objectif : évaluer une date théorique d’ensilage. Delphine Boursin, conseillère d’exploitation, procède à une première analyse visuelle.
© DR

Sous le marché couvert de Saint-Hilaire-du-Harcouët, les adhérents de Littoral Normand déposent leurs pieds de maïs depuis 9 h. Au stand d’accueil, Delphine Boursin, conseillère d’exploitation, les reçoit. Elle évalue les pieds qu’ils ont apportés, « je fais une première analyse visuelle de l’état d’avancement du grain et de l’aspect de la plante, je discute avec l’éleveur des dates de semis, des variétés, de son ressenti ». Les pieds sont ensuite broyés et transmis à Serge Morazin et Jean-François Thoby, installés sous le marché couvert. Le premier est le conseiller du secteur, le second officie à Mortain. Ils insèrent un échantillon dans l’analyseur par infrarouge portatif, AgriNir, étalonné pour le maïs vert. Il fournit le taux de matière sèche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
MLC AG
La revanche de la coop sur le grand export
Mardi 8 septembre, les Maîtres Laitiers du Cotentin étaient réunis en assemblée générale. La coopérative annonce la négociation…
Publicité