Aller au contenu principal

À Saint-Hilaire-du-Harcouët (50)
Littoral Normand conforte les dates d’ensilage

Depuis dix ans, Littoral Normand donne rendez-vous à ses adhérents pour évaluer la matière sèche de leur maïs. Parmi les nombreuses réunions, jeudi 3 septembre à Saint-Hilaire-du-Harcouët (50), sous le marché couvert, ils étaient nombreux à y déposer quelques pieds pour connaître la date idéale d’ensilage.  

LITTORAL NORMAND MAT SECHE
À Saint-Hilaire-du-Harcouët, l’équipe de Littoral normand reçoit les maïs de ses adhérents pour une analyse de la matière sèche. L’objectif : évaluer une date théorique d’ensilage. Delphine Boursin, conseillère d’exploitation, procède à une première analyse visuelle.
© DR

Sous le marché couvert de Saint-Hilaire-du-Harcouët, les adhérents de Littoral Normand déposent leurs pieds de maïs depuis 9 h. Au stand d’accueil, Delphine Boursin, conseillère d’exploitation, les reçoit. Elle évalue les pieds qu’ils ont apportés, « je fais une première analyse visuelle de l’état d’avancement du grain et de l’aspect de la plante, je discute avec l’éleveur des dates de semis, des variétés, de son ressenti ». Les pieds sont ensuite broyés et transmis à Serge Morazin et Jean-François Thoby, installés sous le marché couvert. Le premier est le conseiller du secteur, le second officie à Mortain. Ils insèrent un échantillon dans l’analyseur par infrarouge portatif, AgriNir, étalonné pour le maïs vert. Il fournit le taux de matière sèche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité