Aller au contenu principal

Arvalis Côté Champ
Observez le stade épi 1 cm des céréales

Malgré l’automne relativement doux, les températures fraîches depuis le mois de janvier, ainsi que l’épisode neigeux il y a deux semaines ont ralenti le développement des céréales.

Parcelle de blé tendre semée fin octobre au stade fin tallage avec quelques plantes se redressant. (Soissons, semis 26/10, stade fin tallage, hauteur de l‘épi 5 mm, observé le 25 mars à Rots (14).
Parcelle de blé tendre semée fin octobre au stade fin tallage avec quelques plantes se redressant. (Soissons, semis 26/10, stade fin tallage, hauteur de l‘épi 5 mm, observé le 25 mars à Rots (14).
© ARVALIS
Les premiers stades épi 1 cm devraient être atteints d’ici la fin de cette semaine ou en début de semaine prochaine. En termes de précocité à montaison, l’année 2013 est proche des années 2003 et2004.. Pour des semis de fin octobre, le stade épi 1 cm est prévu en retard de 10 à 15 jours par rapport à 2012. Actuellement, dans certaines parcelles, on observe des redressements de plantes. Rappelons que le redressement n’est en aucun cas lié à la hauteur de l’épi. Il est plus ou moins prononcé selon les variétés et peut induire en erreur : certaines variétés se redressent très tôt avant le stade épi 1 cm, d’autres peuvent l’atteindre sans s’être redressées. Seule l’observation garantit l’atteinte du stade.
Au stade épi 1 cm, il est habituel d’appliquer un régulateur de croissance. Les conditions climatiques de ce début de campagne n’ont pas permis aux céréales d’avoir des niveaux de tallage élevés. De plus, la montaison va se produire en jours longs, ce qui est général favorable à une réduction du risque de verse. Les besoins en régulation précoce vont donc être réduits sur une majorité de parcelles. Pour les parcelles à réguler, il est indispensable d’attendre que les céréales aient atteint le stade Epi 1 cm. Pour une bonne efficacité des régulateurs, les amplitudes de température dans les jours qui suivent l’application ne doivent pas excéder 15 à 20°C.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité