Aller au contenu principal

Ovins
Ovinpiades des jeunes bergers 2024 : "un tremplin pour la relève"

Le réseau Inn'Ovin a organisé, mardi 16 janvier 2024 à Saint-Evroult-de-Montfort, dans l'Orne, la 19e édition
des Ovinpiades régionales des jeunes bergers. Cette année, 37 jeunes se sont frottés aux épreuves pratiques
sur les terres de Jonathan Richard.

Quiz sur les races ovines, la génétique, le bien-être animal ; épreuves pratiques avec lecture de boucles électroniques, un test d'appréciation de l'état de santé d'une brebis, mais aussi sur la manipulation et l'évaluation de l'état corporel d'une bête et du parage des onglons avec une cage de retournement. Tel était le programme du mardi 16 janvier 2024 pour la petite quarantaine d'élèves issus des établissements d'enseignement agricole du territoire normand, participant aux Ovinpiades des jeunes bergers.

Lire aussi : Ovinpiades : un concours convivial, faiseur de vocations

Ecoute et motivation

Pour cette 19e édition, la rencontre a eu lieu chez Jonathan Richard, agriculteur à Saint-Evroult-de-Montfort, dans l'Orne. Originaire d'Ile-de-France, éleveur de la race éponyme, depuis 2004, il se plait à accueillir les jeunes, "motivés", sur sa ferme de 440 têtes et 170 ha. Les élèves se succèdent aux différents exercices. ils s'observent, s'écoutent, se conseillent et se motivent. "Attention à celle-ci, elle est revêche. Prends ton temps au moment de la sélection", peut-on entendre dans les rangs. "Participer à ce concours est un vrai tremplin pour nos jeunes, pour la relève, martèle Charles Pillet, animateur Inn'Ovin pour la Normandie et les Hauts-de-France et professeur de zootechnie au lycée agricole d'Yvetot en Seine-Maritime. Après une participation à ce concours, la plupart trouve du travail, des stages, se font un nom ! C'est important pour la filière." 

Lire aussi : En France ou en Irlande, Olivier Turgot juge la laine ovine

Ce que confirme le lauréat de l'an dernier, Romain Vivier, meilleur berger de France 2023 : "J'ai eu beaucoup de propositions de stage à l'issue et je poursuis mes études dans le but de m'installer." Durant l'été 2023, Inn'Ovin a renoué avec les candidats ayant participé à l'une des finales nationales. Plus de 220 finalistes ont répondus à l'enquête. 38 % sont salariés, 33 % sont éleveurs/agriculteurs, 23 % sont toujours en formation et 6 % sont à la recherche d'un emploi, en cours d'installation ou voyage.

La 19e édition de la finale nationale des Ovinpiades des jeunes bergers se déroulera samedi 24 février au Salon international de l'agriculture à Paris.

Trois exæquo

Alors Jonathan Richard et les autres éleveurs organisateurs s'activent au rangement, les formateurs comptent les points. "Rassemblement !, lance Charles Pillet tandis que les jeunes berges se regroupent. J'ai trois exæquo en deuxième place. Pour vous départager, voici une question à laquelle vous devez répondre : au 31 décembre 2021, combien de brebis allaitantes étaient identifiées en Normandie ? " Pour avoir répondu justement, Augustin Pouhu et Paul Ouvry, du lycée agricole et agroalimentaire d'Yvetot sont les grands gagnants. Une deuxième victoire pour ce lycée, après que Romain Vivier ait remporté le titre l'an dernier.

La filière ovine
française en chiffres

20 300 fermes de plus de 50 brebis
58 races
5,35 millions de brebis et agnelles
3e pays producteurs d'agneaux au niveau européen
100 % des brebis sont tracées et suivies individuellement
30 % des éleveurs sont des femmes
44 400 emplois directs et indirects
4 agneaux sur 10 consommés sont d'origine française
2,5 kg de viande ovine sont consommés par an et par habitant
28 % des brebis sont des laitières
271 millions de litres de lait de brebis collectés par an

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Publicité