Aller au contenu principal

Les matériaux
Panneaux sandwich pour yaourts et autres viandes

Depuis 25 ans, l’entreprise Maine Agrotec, basée à Pré-en-Pail (53), commercialise des panneaux sandwich dans toute la France. Importée d’Italie, cette solution simple et bon marché a conquis les laboratoires de transformation en ferme.

MAINE AGROTEC
Montage de panneaux sandwich à Livré-la-Touche en Mayenne pour la mise en place d’un laboratoire de transformation de lait en yaourts bio. Prix : moins de 30 euros le m3.
© DR

C’est en 1987 que Jean-Michel Corson découvre le panneau sandwich. À l’époque gérant de la société familiale de tri d’œufs, il « trouve que c’est fabuleux ». Après la cession de son entreprise, il réfléchit à un nouveau business et se lance dans leur commercialisation. Pour le matériau de base, il s’adresse à la société italienne Isolpack qu’il visite à plusieurs reprises, « des bobines déroulent de la tôle sur un tapis qui est ensuite recouverte d’un film plastique ». Entre les deux tôles, de la mousse polyuréthane est introduite pour créer l’isolant et la rigidité. L’entreprise basée à Turin en fabrique pour isoler des grands bâtiments industriels. Les panneaux sont conçus en épaisseurs allant de 30 à 120 mm pour les bâtiments réfrigérés, « on peut même aller jusqu’à 200 mm pour stocker à moins de 80°C ». La bobine livrée par Isolpack fait 1 m de large et entre 2,20 m et 6 m de long. « À l’époque, c’était surtout utilisé par les frigoristes, moi j’ai élargi l’usage. » Issu du monde agricole, Jean-Michel Corson rêve d’adapter la technique pour des bâtiments plus petits, modulables, destinés aux fermes.

Bâtiment clé en main

Il lui faut trouver un fabricant d’accessoires pour proposer un bâtiment clé en main à ses clients : le profilé tout d’abord, « pour encastrer les panneaux au sol, dans les descentes d’angles pour faire une boîte en panneaux rigide autoporteurs ». Puis les huisseries, « il a fallu concevoir des portes et des fenêtres qui s’encastrent dans les panneaux », et trouver les portes adéquates pour les chambres froides. Il invente le concept de la boîte à monter soi-même qui lui permet de proposer des prix bas. Il crée une première chambre froide à Armantière-sur-Avre, « 25 ans après, les panneaux sont toujours là ! »

Aspect de propreté

Maine Agrotec équipe aujourd’hui des laiteries, des laboratoires de transformation, notamment les fromageries, mais aussi des traiteurs et des petits abattoirs. Les panneaux sandwich assurent l’isolation de la pièce autour du robot, du bureau près de la stabulation, « pour certains clients qui étaient en plein couloir de vent, ça leur a changé la vie », relève l’entrepreneur. Ils ont remplacé les carrelages, les peintures sur parpaing ; lisses, ils donnent rapidement un aspect de propreté aux murs défraîchis. 90% des clients de Maine Agrotec montent eux-mêmes les panneaux, « on prévoit un rythme de 2 m2/heure ». Pour l’extérieur, il conseille de protéger le caisson par une charpente, voire un bâtiment et de « bien poser les panneaux ». Modulaire, le local peut aussi être déplacé et agrandi dans le temps.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
MANIFESTATION FDSEA 50 JA 50 JANVIER 2021
Une mobilisation active devant les grilles de la préfecture
Le 19 janvier, les adhérents de la FDSEA et des JA de la Manche étaient appelés à se mobiliser devant la préfecture pour dénoncer…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité