Aller au contenu principal

Produire de l’énergie sur son exploitation pour diversifier son activité

A des échelles différentes, la production d’électricité photovoltaïque et la méthanisation sont deux opportunités de diversification pour les exploitations agricoles. Yves Rocher, installé sur une exploitation céréalières à Vimont (14) témoigne sur son projet de panneaux photovoltaïques.

Yves Rocher devant son nouveau bâtiment de stockage exposé « sud » sur lequel sont installés les panneaux photovoltaïques.
Yves Rocher devant son nouveau bâtiment de stockage exposé « sud » sur lequel sont installés les panneaux photovoltaïques.
© CA

>> Monsieur Rocher, comment avez-vous pensé à investir dans les panneaux photovoltaïques ?
Au départ j’ai  dû délocaliser mon site d’exploitation et reconstruire un bâtiment sur une parcelle qui m’appartenait à Vimont. Je devais réaliser un bâtiment pour  mettre à l’abri mon stockage de paille et de céréales et entreposer mon matériel. J’avais donc un besoin de surface. J’ai construit un hangar de 1 000 m2 avec une surface disponible côté sud de 600 m2. Mon bâtiment était au pied d’un transformateur : je me suis donc interrogé, avec le conseiller bâtiment de la Chambre d’agriculture, sur l’installation de  panneaux photovoltaïques.  Les données du projet étaient un retour sur investissement de 11 ans, couverture du bâtiment comprise en bac acier. Le chiffre d’affaires de 11 200 € /an  permet de rembourser les annuités. Le contrat est garanti sur 20 ans. Le risque me paraissait minimisé (voir encadré). Et j’avais de toute façon besoin d’un bâtiment de stockage! Ce bâtiment me coutera finalement peu cher avec la vente d’électricité.

>>  Avez-vous souscrit un contrat de maintenance ou d’entretien ?
Oui, seulement un contrat de maintenance, je n’ai pas pris d’extension de garantie pour les onduleurs  (6 500 € pour les 5 onduleurs  hors main-d’œuvre). J’ai aussi choisi de faire l’entretien de mes panneaux moi-même. Contrairement à la méthanisation qui demande de la main-d’œuvre, les besoins sont quasi nuls pour les panneaux photovoltaïques ! Et en faisant le minimum, comme un jour de nettoyage par an voir tous les 2 ans, cela permet de faire une économie non négligeable (environ 500 €/an. Mon installation de panneaux est garantie 12 ans et les onduleurs 10 ans.

>> La puissance de la centrale photovoltaïque installée est de 99,9 kWc, c’est un projet en revente totale d’électricité à EDF ?
Oui, nous avons contractualisé pour 20 ans à 11,6 c€  du kilowatt heure en début d’année 2019. L’installation et le raccordement sont opérationnels depuis  la fin du mois de mai de cette année. Sur les premiers mois, je suis surpris et content de la production qui est meilleure que ce qui était mis dans l’étude.

Le photovoltaïque en chiffres

Montants d’investissement : de 950 €/kW pour les installations de 100 kW à 1700 €/kW pour les petites installations (<9kWc)
Surface nécessaire à l’heure actuelle (en progression constante) :
5,5 m²/kW installé
Dans le calvados : entre 1000 et 1100 kWh produit par kW installé par an pour une orientation optimale (Sud, angle 30°)
Soit, pour une installation de 100 kW :
- Investissement : entre 85 000 € et 90 000 € pour l’installation hors bâtiment
- Un  raccordement qui idéalement ne doit pas dépasser 20 000 € (aide comprise)
- Une production de 100 000 à 110 000 kWh par an
- Chiffre d’affaires annuel : 11 000 à 12 000 €
- Durée amortissement : 11 à 13 ans
- Trésorerie nette cumulée sur 20 ans  après impôts : environ 40 0000 €

Réunion d’information
« les rencontres de l’Energie en agriculture » le 12 décembre 2019  organisée par les Chambres d’agriculture de Normandie au Lycée agricole de Vire  (14) de 13h30 à 16h30
2 ateliers au choix :
- Photovoltaïque et autoconsommation
- Méthanisation et injection réseau, avec l’intervention d’experts.

Inscription avant le 4 décembre au 02 31 68 11 16
ou a.houstin@calvados.chambagri.fr (places limitées sur chaque atelier)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité