Aller au contenu principal

Réfléchir ensemble à la pérennisation des filières viandes en circuits courts

Quelles stratégies collectives pour mobiliser et pérenniser les filières viandes en circuits-courts en Basse-Normandie ?

© C. BOU - Chambre d'agriculture du Tarn

Pour répondre à cette question, les Chambres d’agriculture et la Fédération des CUMA de Basse-Normandie ont engagé une réflexion fin 2014 dans le cadre d’un appel à projet du Conseil régional de Basse-Normandie.Ce projet, qui touche à sa fin, a pour objectif de faire émerger des pistes d’actions pour soutenir et pérenniser les filières viandes en circuits-courts.

Mise en œuvre

Le projet s’est organisé en trois étapes.

- Un état des lieux permettant d’identifier les éleveurs-transformateurs-distributeurs des territoires et de connaitre leurs pratiques.

- La mise en place d’un cycle de 3 réunions participatives sur des territoires “à potentiel” dans le Cotentin (50), le Pays d’Auge Ornais (61) et le Pays d’Auge (14) afin de faire identifier des actions et préconisations par les acteurs de terrain.

- Des évaluations techniques, réglementaires et économiques des stratégies et actions choisis à l’échelle de la Basse-Normandie.Pour clôturer et envisager concrètement les perspectives de ce projet, le collectif présentera aux acteurs du territoire, en décembre prochain, ces divers résultats et actions envisageables, afin de pouvoir élaborer, collectivement, une stratégie pour la filière viandes en circuits courts en Basse-Normandie.


Revue de détail des réunions participatives

Dans la seconde phase du projet, 3 groupes d’acteurs des filières viandes en circuits-courts ou non (producteurs, abattoirs, bouchers, prestataires de services, élus locaux, etc.) ont été constitué. Réunis à plusieurs reprises entre avril et juin, ils ont partagé leur analyse sur les filières aujourd’hui et leur vision de l’avenir. Ces constats ont permis d’identifier différentes orientations possibles :

- s’organiser entre producteurs pour créer des outils collectifs de découpe, transformation transport, commercialisation... ;

- capter des nouveaux débouchés à potentiel pour capter davantage de valeur ajoutée, notamment vers la GMS (grande et moyenne surface) ;

- développer l’approvisionnement local des restaurations collectives ;

- conforter et développer une organisation entre bouchers/ transformateurs et éleveurs ;

- s’organiser pour des produits transformés, sur mesure et cuisinés pour répondre à différents marchés ;

- mettre en place une organisation adaptée à la spécialisation  des outils d’abattage ou de prestation de service et aux bassins de production ;

- structurer une communication collective axée sur la qualité des viandes de Normandie auprès des élus locaux, des touristes et des grands bassins de consommation et adapter les circuits de vente aux clients.

Toutes ces orientations peuvent faire l’objet d’une déclinaison sous forme d’actions concrètes et collectives, certaines ayant déjà été identifiées par les participants des groupes.

Des actions en attente de porteurs de projet !

Les actions identifiées, d’envergure variable, sont actuellement en cours d’évaluation.Le 14 décembre prochain, à la Chambre régionale d’agriculture de Normandie à Caen, elles vont faire l’objet d’une présentation aux collectivités de Basse-Normandie et aux acteurs des filières viandes concernés par les circuits courts de la région. Il s’agira, au-delà de la présentation des résultats, de définir ensemble des priorités dans les actions dégagées et d’identifier des porteurs de projet, individuels ou collectifs potentiels.Dans la Manche, cette rencontre sera déclinée localement sur le Cotentin le 23 novembre.

En savoir plus

Si vous vous sentez concerné par ces thématiques/ projets, contactez-nous pour participer à ces rencontres : Anne Manach Chambre d’agriculture de la Manche - 02 33 06 49 92 ou amanach@manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
Publicité