Aller au contenu principal

Dichloropropène
Soupçons de fraude sur la côte ouest

Depuis quelques jours, une dizaine de producteurs de la côte ouest sont visés par une enquête. Ils sont soupçonnés d’avoir utilisé le dichloropropène sur leurs sols, un produit pourtant proscrit depuis deux ans en France. L’AOP Jardins de Normandie et Pascal Férey, président de la Chambre d’agriculture de la Manche réagissent.

© SB

Des producteurs de légumes de la côte ouest sont au cœur d’une enquête, ouverte par le procureur de la République de Coutances. Ils sont suspectés d’avoir continué à utiliser le dichloropropène sur leurs carottes des sables, une molécule interdite par l’ancien ministre de l’Agriculture, Stéphane Travers. Ce produit phytosanitaire, qui permet de traiter le sol et lutte contre le ver nématode, a été proscrit il y a deux ans. « S’il est confirmé qu’au travers de cette enquête l’utilisation de ce produit est avéré, il est clair que je ne défendrai pas ces pratiques, confirme Pascal Férey, président de la Chambre d’agriculture de la Manche. Il faut attendre les résultats de l’enquête et des analyses de sols avant de juger.» Mais si les accusations se révèlent exactes, le président de la Chambre d’agriculture de la Manche a assuré qu’il ne soutiendrait pas les agriculteurs mis en cause : « nous nous rangeons du côté de la loi et nous ne défendrons pas ceux qui ne la respectent pas.» Respecter la loi Egalim Si Pascal Férey ne cautionne pas ces présumées pratiques illégales, il s’insurge en revanche que la loi Egalim ne soit toujours pas respectée. « Les GMS proposent sur leurs étals des carottes importées d’Espagne et qui ne suivent pas la même réglementation qu’en France. C’est de la distorsion de concurrence. Les produits autorisés en 
Europe doivent l’être en France et les produits interdits en France doivent l’être aussi en Europe. Il est inacceptable qu’il n’y ait pas la même réglementation entre tous les états membres de l’Union européenne », termine-t-il.

 

Jardins de Normandie désapprouve
Jardins de Normandie, association d’organisations de producteurs de légumes en Normandie (AOP) qui représente 80% de la production régionale réagit aux publications des médias sur des pratiques illégales suspectées chez certains producteurs de la côte ouest de la Manche. Si ces faits sont vérifiés, nous les condamnons sans réserves ; la loi doit s’appliquer. Plan d’actions Jardins de Normandie dénonce la situation de distorsion de concurrence dont souffrent tous les producteurs français. Des produits phytosanitaires interdits en France sont à la vente et utilisés par des pays voisins. Des légumes de ces autres pays peuvent être vendus en France sans avoir respecté la réglementation française, plus stricte. (art 44 de la loi Egalim). L’Etat a décidé fin mai 2018 de ne plus octroyer de dérogation du 1.3 dichloropropène pour lutter contre le nématode de la carotte (ver microscopique) qui peut réduire à néant une production de carottes. Les producteurs sont aujourd’hui sans solution directe de remplacement malgré 20 années de recherche. Dans ce contexte, la filière légumière Jardins de 
Normandie avec l’appui de la FDSEA et de la Chambre d’Agriculture a élaboré un plan d’actions pour le 
bassin de la Côte Ouest de la Manche qui comprend un plan de lutte collective. 1 000 emplois Ce plan, validé par l’État en 2019, est basé sur la mise en place de rotations plus longues avec un assolement comportant des cultures à effet assainissant pour réduire l’infestation. Il vise à assurer la pérennité d’une production de légumes et à maintenir le potentiel économique et social du bassin de production de la Côte Ouest (1 000 emplois). Les enjeux sont importants pour la filière légumière. Des engagements pour une agriculture vertueuse ont été pris. Nous sommes une filière organisée, reconnue et sérieuse dans ses démarches professionnelles qui n’acceptera pas d’être entachée par des pratiques illicites.                                  AOP Jardins de Normandie

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Un accord a été signé pour 425 €/1 000 litres en moyenne nationale sur les quatre premiers mois de l'année. Les discussions continuent sur la formule de prix.
Accord avec Lactalis : le combat de l'Unell continue
Après plusieurs semaines de tensions et d'incertitudes, depuis décembre 2023, l'Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis (…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Soirée conviviale mais aussi l'occasion de faire plus ample connaissance entre élus ou délégués du Cerfrance Normandie Ouest (Calvados et Manche). Pour la petite histoire, la OLA d'avant match n'a pas suffi. Le Caen HB (dont le Cerfrance Normandie Ouest est partenaire) s'est incliné d'un petit but (35 à 36) et devra encore se battre pour assurer son maintien parmi l'élite.
Le Cerfrance Normandie Ouest lance sa nouvelle mandature
C'est à l'occasion du match de hand-ball Vikings contre Massy, vendredi 19 avril 2024 au Palais des Sports de Caen, qu'Antoine…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Publicité