Aller au contenu principal

Une filière cidre en grande souffrance

L'interview de Arnold Puech d’Allisac (Président de la FRSEA de Normandie).

Arnold Puech d'Allissac est président de la FRSEA de Normandie.
© TG

>> Les filières agricoles régionales sont impactées par la crise sanitaire. Le sont-elles toutes à la même enseigne ?
Non, il existe des différences. Dans les produits alimentaires, il y en a un qui est plus particulièrement touché, c’est le cidre.
Les restaurants sont fermés, pas d’évènements festifs, les consommateurs sont confinés et boivent plutôt du vin et de la bière que du cidre... Pour nos producteurs spécialisés, cela va poser de gros problèmes.

>> Avec le Covid-19, le « produit en France » revient sur le devant de la scène. Notre agriculture pourrait-elle sortir par le haut de cette crise ?
La réponse globale de la grande distribution a plutôt été favorable et c’est une chance. Malgré les difficultés du moment, on a réussi à mettre en avant l’agneau français. Même constat avec l’asperge et la fraise. Alors « oui », il serait bon de continuer dans cet esprit, mais comment ?
Au-delà, notre agriculture a montré sa solidité. Elle a prouvé que l’argent de la PAC servait à nourrir les Français. A côté et sur le plan santé, nous avons manqué de masques, de médicaments, de respirateurs...

>> On parle beaucoup d’un manque de main-d’œuvre, cela concerne la Normandie ?
Pas à ce jour ou, s’il en existe, c’est à la marge. La conséquence d’agriculteurs ou de leurs employés qui ont été atteints. On a pu résoudre ces cas par l’entraide familiale ou locale.
Cependant, si la maladie venait à prendre de l’ampleur dans le monde agricole, nous aurions à faire face à de grosses difficultés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité