Aller au contenu principal

Plantons des haies
40 à 50 km de haies plantées par an dans la Manche

Le 12 janvier, le président de la République, Emmanuel Macron, s’est déplacé sur la ferme des ruelles à Tilly (Eure), pour évoquer le plan de relance et plus précisément le programme « Plantons des haies ». Dans la Manche, département bocager, le sujet est regardé de près.

Plantons des haies
Le bocage manchois est composé de plus de 55 000 km de haies.
© DR

« N’opposons pas agriculture et écologie. Nos agriculteurs sont clés en la matière », a indiqué le président de la République, Emmanuel Macron lors de son déplacement sur une exploitation euroise le 12 janvier dernier. Au menu du déplacement, le programme « Plantons des haies » du plan de relance piloté par le gouvernement. Des aides à la plantation et à l’animation seront déclinées pour les cinq départements de Normandie, adossées au plan de développement rural. Une enveloppe régionale de 3,165 millions d’euros est consacrée à ce programme. Les agriculteurs et les collectivités pourront déposer leurs candidatures dès l’ouverture des appels à projets qui commenceront dans les prochaines semaines.

Le député interpelle

Des voix s’élèvent sur ce programme qui porte notamment sur la création de haies. Alors que le département compte déjà 55 000 km de haies, contrairement à un grand nombre de départements de France, la Manche craint passer à côté. Le député de la Manche, Philippe Gosselin, a saisi le ministre de l’Agriculture pour l’alerter sur cette « forêt linéaire », et sur les opérations de replantation conduites par les agriculteurs, particuliers et collectivités. « Un arbre ça se plante, ça vit, ça meurt. Et ça doit aussi se couper, se valoriser. Une haie ça vit, et ça ne peut être statique », écrit-il.

Des plans Bocage

Dans la Manche, 40 à 50 km de haies sont plantés par an au travers de la politique développée par la chambre d’agriculture avec les associations de boisement. Au cours de cet hiver 2020/2021, ce sont 42 km de haies à plat et 12 km sur talus qui seront accompagnés. Ces opérations consistent à planter ou à refaire des haies ou des talus avec les agriculteurs. De multiples partenaires se retrouvent autour de la haie : fédération des associations de boisement, Agrifaune, fédération des chasseurs… Un plan « Bocage » par le conseil départemental de la Manche a été acté là aussi en faveur du bocage et à la plantation. A l’échelle des collectivités, c’est le cas également. Saint-Lô Agglo a fait fin novembre la distribution de près de 12 000 plants.
Trois conseillers spécialisés interviennent dans la Manche. Ils apportent à la fois du conseil en plantation, en mise en place de dispositifs agroforestiers, en déplacement de haies dans le cadre d’un meilleur emplacement environnemental (PAC-BCAE7). Des plans de gestions sont mis en place pour l’approvisionnement de filière ou pour le stockage du carbone… Reste la valorisation de la haie. L’association Haiecobois développe la filière bois déchiquetés et commercialise du bois agricole : bois énergie, paillage et litières.
Les échanges sur la haie ne sont pas prêts de s’éteindre. Le sujet est au cœur des PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal) sur lesquels les collectivités planchent actuellement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité