Aller au contenu principal

Démonstration
Aux petits soins avec le sol et le traitement du maïs

La société AOS (Aération Oxygénation du Sol), basée à Le-Val-Saint-Père (50), a organisé le 25 août 2022 près d’Avranches (Manche) une démonstration de matériels Duro particulièrement adaptés à la décompaction du sol. Elle est aux petits soins avec le sol mais aussi avec le maïs, traité Nutriseed© et Korit©.

Traitement semis maïs
AOS propose désormais un semoir avant. Débit de chantier : 4 ha/h.
© TG

L’entreprise AOS, cogérée par Eric Pichon et Fabrice Gires, est un acteur agricole atypique du sud Manche. Elle soustraite pour le compte de la société Hoste (basée à Bourguébus-14) triage et traitement de semences et propose parallèlement à la location (avec ou sans tracteur + chauffeur) du matériel de travail du sol, décompacteur et fissurateur. Objectif : « aérer les sols sans bousculer la structure », assurent Eric et Fabrice. Dernier investissement en date : un semoir frontal. Une cinquantaine d’agriculteurs a fait le déplacement, le 25 août, pour juger ce gros matériel in situ.

30 % de puissance en moins

Côté décompacteur, Duro met en avant la pointe qui porte le poids de l’engin pour une progressivité d’éclatement grâce à une ailette. « Les couches de terre restent à leur place et on économise 30 % de puissance ». Ce décompacteur (jusqu’à 8 dents pour une largeur de 4,50 m) travaille à 35 cm de profondeur pour une vitesse d’avancement de 5,5 km/h. Il est équipé d’une sécurité hydraulique.

Si la démonstration s’est déroulée sur chaume, Eric et Fabrice ont testé cette technique au printemps dernier avant maïs. « On a fait des essais sur différentes natures de sols dont des très tuffeuses. On a observé une nette différence. La levée a été plus vigoureuse et régulière. Les parcelles sont plus homogènes, tout cela en consommant moins de carburant ». Un travail du sol doublé d’un traitement des semences (Nutriseed© et Korit©) qui explique peut-être un différentiel de rendement estimé à 30 %. « Je ne me pose plus la question. Je fais la totale pour mes 28 ha de maïs », conclut Fabrice Gires. 

 

AOS - traitement maïs
Duro met en avant la pointe qui porte le poids de l’engin pour une progressivité d’éclatement grâce à une ailette. « Les couches de terre restent à leur place et on économise 30 % de puissance ».
© TG
Traitement semis maïs
Le 2 août dernier: la différence entre ces deux parcelles est bien visible.
© TG

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Ensilage à l’ancienne : ça va taper de la goulotte dimanche 18 septembre 2022
Portée sur les fonts baptismaux en 2007 par une poignée de passionnés, la fête de l’ensilage (à l’ancienne) de Chaulieu aux…
Cocotte&Co - Osmanville
Clémence et Mathieu, éleveurs dans le Calvados, ne mettent pas tous leurs œufs dans le même panier
C’est lors d’une visite officielle de la Région Normandie, mardi 30 août 2022, que Clémence et Mathieu Cannevière, éleveurs à…
(EN IMAGES). Fête de l’ensilage (à l’ancienne) : Chaulieu cultive la réussite
Près de 4 500 personnes étaient à Chaulieu (50), capitale de l’ensilage, dimanche 18 septembre 2022. Matériels, public, soleil,…
Ouverture Chasse Orne
Chasse : ouverture dimanche 25 septembre 2022
La chasse ouvre dimanche 25 septembre 2022, dans l’Orne. Christophe de Balorre, président de la Fédération départementale, fait…
Foire de Lessay (Manche) : près de 450 animaux présents
Le Festival de l’élevage intégré dans la foire de Lessay depuis 1999 revient les 9, 10 et 11 septembre 2022. Une nouvelle fois,…
Vachement Caen
Vachement Caen : « la communication positive n’est pas nécessaire, elle est indispensable »
Questions à Jean-Yves Heurtin, président de la Chambre d’agriculture du Calvados. L'événement Vachement Caen a lieu le dimanche…
Publicité