Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Diversification/Circuits courts
C’est parti dans la Manche avec Agrilocal 50

Approvisionnement local de la restauration collective.

© CA 50

Manger local à la cantine, c’est tendance ! Les parents d’élèves et élus locaux sont demandeurs, et ce nouveau débouché est une opportunité pour les producteurs qui vendent en circuits courts. La Chambre d’agriculture, la Chambre de métiers et de l’artisanat et le Conseil général les accompagnent.


Une plate-forme de mise en relation : www.agrilocal50.fr

Le Conseil général de la Manche vient de se doter d’un nouvel outil, www.agrilocal50.fr, pour faciliter la mise en relation entre producteurs et restaurations collectives. Ce site web, développé dans la Drôme et le Puy de Dôme où il a déjà porté ses fruits, arrive maintenant en Normandie, d'abord dans la Manche, puis le Calvados. Le fonctionnement est simple :

1- En tant que producteur, je crée ma fiche entreprise et je liste les produits que je suis en mesure de fournir à la restauration collective.

2- Les restaurations collectives créent aussi leur fiche.

3- Lorsqu’une restauration a besoin de produits particuliers, elle lance une consultation.

4- Si je suis concerné par ce produit, je reçois une alerte (e-mail, SMS) et je peux répondre à la consultation et proposer mon produit en précisant les quantités, le tarif et l’origine.

5- La restauration choisit parmi les offres reçues (les miennes et celles d’autres producteurs) celle qui correspond le mieux à ses critères (par exemple : prix, fraîcheur, qualité…).

6- Si je suis retenu, je suis averti par e-mail et je dois livrer les quantités commandées, au tarif convenu, à la date prévue.Pour l’instant, Agrilocal est bien adapté pour les marchés passés en gré à gré, au fur et à mesure de l’année. Les restaurations collectives peuvent ainsi découvrir les produits locaux, avant de s’engager sur des commandes de longues durées. La possibilité de passer des marchés à l’année par Agrilocal est une des évolutions envisagées dans l'avenir.

Les agriculteurs, artisans et collèges se forment

Quand on parle de restauration collective, on pense souvent aux cantines scolaires mais dans la Manche, on trouve aussi de nombreuses structures médicales (centres hospitaliers…), sociales (maisons de retraites, centres médicaux-sociaux, centre des loisirs…), ainsi que les restaurants d’entreprise. Sur le département, ce sont ainsi plus de 20 millions de repas qui sont servis chaque année. Certaines structures sont soumises aux codes des marchés publics, d’autres non, et les fonctionnements sont bien particuliers et très variés. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Pour faciliter l’approche de ce nouveau débouché, Chambres d’agriculture, de métiers et de l’artisanat et Conseil général ont mis en place une formation de 2 jours à destination des agriculteurs et artisans du département pour répondre notamment aux questions suivantes : - quels sont les différents types de restauration collective ? - quelles sont leurs attentes ?- qu’est-ce qu’un marché public ? - quels produits sont adaptés ? - comment approcher ce marché ? - comment utiliser Agrilocal ? Une dizaine de producteurs fermiers et artisans se sont déjà formés en mars. Quelques témoignages de participants : - “Agrilocal est simple et facile d’utilisation”.- “L’approvisionnement des restaurations collectives paraît plus à notre portée et moins infranchissable, et Agrilocal nous aidera”.- “J’y vois beaucoup plus clair”.- “Je sais mieux comment communiquer sur mon entreprise et mes produits auprès des restaurations collectives”.Courant avril quelques collèges du centre et nord du département se sont aussi formés à l’utilisation du logiciel. D’autres devraient suivre, ainsi que d’autres types de restaurations collectives (centre de vacances, écoles…) en 2014.

Premières commandes

Juste avant les vacances de printemps, les collèges ont lancé leurs premières consultations pour de la volaille, de la viande bovine, des yaourts, du lait, des légumes. Les premières commandes devraient être passées très prochainement. Pour l’instant, une dizaine de producteurs sont inscrits sur Agrilocal. L’importance des volumes de commandes des restaurations collectives et leur localisation géographique permettent à un grand nombre producteurs de s’inscrire. Plus il y aura de participants, plus les restaurations collectives auront de choix et d’opportunités pour s’approvisionner en local.


Vous  êtes intéressés par la démarche ?

En tant que producteur de légumes, viandes, volailles, produits laitiers, ou tout autre produit,  vous souhaitez vous aussi être inscrit sur Agrilocal 50 pour développer ou renforcer vos débouchés vers la restauration collective ? Une formation de 2 jours “Approvisionner la restauration collective” vous est proposée le 2 et 16 juin 2014, à Saint-Lô. A l’issue de ce stage, vous en saurez plus sur le marché de la restauration collective et serez à même d’utiliser Agrilocal 50. Pour vous inscrire et avoir plus d’informations sur la démar-che, contactez Anne Manach au 02 33 06 49 92 ou amanach@ manche.chambagri.fr

Formations de la Chambre d’agriculture“

Approvisionner la restauration collective”

Au programme : - 1re journée pour bien connaître le marché de la restauration collective et son fonctionnement.- 2e journée pour apprendre à utiliser le logiciel Agrilocal50. Les lundis 2 et 16 juin, à Saint-Lô.


“CREA’DIV : créer une activité d’accueil à la ferme ou de vente en circuits courts”

1 journée pour avoir les clés pour bien réfléchir sur votre projet : - les différentes étapes pour étudier son projet ;- approche du marché ;- réglementation (sanitaire, commerciale, urbanisme, accessibilité des ERP...) ;- références technico-économiques.Le jeudi 12 juin 2014 à Saint-Lô.
Renseignements et inscriptions au 02 33 06 49 91ou tourisme@manche.chambagri.fr ou sur le site www.manche.chambagri.fr, rubrique Formations.


Vous avez un projet ?

Si vous ne faites pas encore de transformation à la ferme ou vente en circuits courts, et vous êtes intéressé par le débouché de la restauration collective? La Chambre d’agriculture vous propose un parcours d’accompagnement pour votre projet : journées découverte, formation “Créa’Div”, conseil individuel… Contact : Anne Manach, conseillère produits fermiers, au  02 33 06 49 92.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité