Aller au contenu principal

Challenge Bien manger en Normandie
[EN IMAGES] Les légumes du Val de Saire sublimés par dix binômes

Le lycée Maurice Marland de Granville a accueilli le challenge Bien manger en Normandie initié par la Chambre d'agriculture de Normandie le 13 mars. Cette année, la carotte et le poireau du Val de Saire étaient au centre de l'épreuve des cuisiniers de restauration collective et de jeunes étudiants. L'or revient à James Moraida du lycée Albert Sorel de Honfleur et Lisa Blanco, lycéenne.

"Une assiette aux couleurs de notre terre", tel a été le plat proposé par James Moraida du lycée Albert Sorel de Honfleur (Calvados), et Lisa, Blanco du lycée Marland de Granville lors du challenge "Bien manger en Normandie", initiée par la Chambre d'agriculture de Normandie. "Le jury a apprécié la palette de saveurs que vous avez mise dans votre assiette qui allait du très doux à l'acide, relevé grâce au pesto de poireaux. Il a soulevé également l'interaction entre vous deux ", a fait savoir le jury au travers de la voix de Sandra Lesnard, chargée de mission qualité et proximité à la Chambre d'agriculture. "J'ai trop d'émotions", lâche James Moraida qui a su transmettre sa vision et ses conseils à Lisa Blanco. "On sait très bien entendu dès le départ", confie la lycéenne. "Je n'ai pas eu l'occasion souvent de travailler le végétal. Et c'est important de pouvoir le découvrir parce qu'il a sa place dans les restaurants", ajoute-t-elle. Ils ont avancé tous les deux "au feeling" et c'est ce qu'il leur a réussi dans cette épreuve.

Sortir de la routine

James Moraida est aujourd'hui agent d'entretien et de restauration au lycée Albert Sorel de Honfleur. Cette épreuve est avant tout un défi pour lui qui a quitté à 18 ans La Réunion pour pouvoir assouvir sa passion et passer ses examens reconnus dans l'hexagone. "Ce challenge permet de savoir où on se situe par rapport aux autres collègues. Il ne faut surtout pas rester dans la routine ni sur ses acquis parce que la cuisine évolue", affirme-t-il. Cela fait désormais 11 ans qu'il est agent territorial pour la région Normandie. Il pourrait s'illustrer dans d'autres concours amateur parce que c'est ce qui le fait évoluer. Quant à Lisa elle termine sa terminale bac pro cuisine au lycée Marland. Mais du haut de ses 18 ans, elle sait déjà qu'elle veut continuer en BTS en alternance, toujours en cuisine dans l'objectif d'ouvrir son restaurant un jour, mais surtout aller acquérir de l'expérience à l'étranger.

Les jeunes ont le niveau

Cette nouvelle édition a été aussi l'occasion de mettre en lumière les carottes et les poireaux du Val de Saire, des productions emblématiques de la Manche. Sylvain Legrand, maraîcher et élu à la Chambre d'agriculture de Normandie, était présent pour parler de la filière tout en goûtant les plats des concurrents confectionnés à partir des légumes fournies par le groupe coopératif GPLM (Groupement de producteurs des légumes de la Manche), avec le concours de Jardins de Normandie. "C'est très intéressant de voir comment les cuisiniers et les jeunes valorisent nos produits. Quand c'est réalisé par des professionnels, cela se voit. Et les jeunes qui sont en formation ont un excellent niveau. Nous avons eu que de belles et très bonnes propositions", affirme le producteur manchois. " On ne peut que se réjouir de voir les légumes, et notamment les légumes de chez nous dans la restauration collective", poursuit-il.

Le GPLM représente 270 exploitations agricoles pour 80 000 tonnes de légumes commercialisés (poireaux, carottes, choux-fleurs, romanesco, navets, choux verts, choux blancs, choux rouges, pommes de terre, céleris, brocolis, persils, salades, vieux légumes, etc.).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Publicité