Aller au contenu principal

LAIT
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio

La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et un couple d’éleveurs, elle renforce l’offre de camembert AOP fermier, actuellement en développement.

Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Les deux bâtiments de la future fromagerie Le clos de Beaumoncel à Camembert en cours de finalisation.
© Conseil départemental de l’Orne

Le projet de fromagerie à Camembert, que portent Xavier et Stéphanie Cassigneul depuis 2015, arrive enfin à son terme. Les fromageries de Normandie, société créée par E. Graindorge, filiale de Lactalis, ont repris le contrat signé par Thierry Graindorge avec le couple. « C’est un projet qui a connu pas mal de péripéties », révèle Bruno Lefèvre, actuel directeur général de la fromagerie E. Graindorge.
Des difficultés d’implantation géographique l’ont amené à porter son choix sur un terrain attenant au musée du camembert, « on s’est dit que ça a du sens de le construire au pied du musée et d’y adjoindre un couloir de visite ».  

AOP fermier puis bio

Deux bâtiments d’une surface totale de 900 m2 produiront 1 000 camemberts AOP fermiers au lait cru chaque semaine, estampillés Le Clos de Beaumoncel. Les fromageries de Normandie sont maître d’œuvre et propriétaires de la structure. Elle sera louée à la SCEA dont Xavier Cassigneul est le gérant. Après une première livraison du bâtiment en avril et une installation des équipements dans la foulée, elle devrait être opérationnelle en juin. L’exploitation de Stéphanie Cassigneul, La ferme de Vimer, approvisionnera entièrement la fromagerie. « Le but est de conserver un modèle de camembert fermier », précise Bruno Lefèvre. Actuellement en conversion, l’exploitante pourra livrer du lait AB dans une année.

Fabrication

L’équipe de E. Graindorge restera « en support technique » pour le lancement du futur camembert, à travers son laboratoire de microbiologie. « Tout est à construire, anticipe, fébrile, le directeur, le camembert fermier n’est pas ce qui est le plus facile à faire ». L’expérience de Xavier Cassigneul à la tête de la fromagerie de Saint-Loup de Fribois le rend confiant. En outre, E. Graindorge « mobilisera sa force de vente » : le directeur atteste avoir déjà des demandes de ses clients.

Réactions

Patrick Mercier, éleveur et fabricant de camembert AOP fermier bio au lait cru à Champsecret (61), se réjouit : « Le camembert a besoin de retrouver un nombre d’acteurs important. Ça n’a cessé d’être concentré et de régresser à cause des rachats ». Egalement président de l’ODG camembert, il observe une multiplication de projets de fabrication de camembert AOP fermier. « Après l’interdiction du « Fabriqué en », les gens se repositionnent sur des mots forts comme le camembert de Normandie, avec des vrais projets fermiers. On avait perdu la fierté et le savoir-faire du fromager, on voit aussi qu’il y a un intérêt autour de la valeur ajoutée ».
Pour les élus locaux, c’est une promesse d’attractivité supplémentaire pour la commune de Camembert. Un crémier parisien aurait également fait l’acquisition d’une ancienne ferme pour y installer La laiterie de Paris. Toujours à Camembert, la fromagerie Durand est en cours d’agrandissement. C’est bon pour la commune et pour le fromage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité