Aller au contenu principal

Sanitaire
Le GDS Manche à l’écoute de ses représentants de secteurs

En novembre 2023, les membres du bureau du GDS de la Manche ont rencontré les représentants locaux lors d’une tournée de réunions sur l’ensemble du département (Montebourg, Le Grand-Celland et Saint-Lô). L’objectif était d’échanger sur les actions du GDS, l’accompagnement aux éleveurs mais aussi de recenser les attentes du terrain.

Comme la plupart des organisations agricoles, le GDS a un système pyramidal avec un ancrage territorial sur l’ensemble du département grâce à la présence des représentants de secteurs élus lors des réunions locales. « L’idée de ces réunions est de conforter le réseau et de rappeler l’importance de nos représentants GDS qui sont une véritable courroie de transmission des informations ou problématiques du terrain avec la structure départementale mais aussi d’avoir des relais à contacter en cas de situation sanitaire grave », précise le président, Hervé Marie.  

Une cinquantaine de représentants ont échangé avec les élus et les conseillers du GDS opérant sur leur secteur. Une initiative fortement appréciée car « ce format de réunion permet d’échanger plus facilement que lors de réunions traditionnelles type assemblée générale ou réunions de secteur avec des thèmes définis », indique un représentant.

Un véritable allié des éleveurs

Si l’image du GDS est souvent assimilée à celle de la DDPP (direction départementale de la protection des populations), par quelques fonctions déléguées qui engendrent cette confusion (gestion de la prophylaxie, problème de cheptels en déshérence), celle-ci a fortement évoluée de façon positive selon les participants. En amont des échanges, les participants ont été questionnés pour définir le GDS en deux mots, certains synonymes du GDS sont revenus tels que soutien aux éleveurs, appui technique et financier, relais vers la DDPP, … confirmant une évolution positive de l’image de l’organisme. Désormais, le GDS est perçu comme un véritable allié auprès des éleveurs par un accompagnement technique voire financier en cas de problèmes sanitaires. 

Lire aussi : BVD : « il faut boucler les animaux »

Être relais d’information

Le nouveau site internet www.gds50.com fut présenté comme une véritable source d’informations sur les actions du GDS, les accompagnements et l’actualité sanitaire telle que la MHE (maladie hémorragique épizootique), la FCO (fièvre catarrhale ovine) qui sévissent actuellement. Les élus présents pourront désormais en faire la promotion sur le territoire. 

Lire aussi : MHE : quatre communes manchoises sous surveillance

Les représentants sont de véritables relais du terrain. Il était donc opportun de réaffirmer ce rôle pour permettre de fluidifier les remontées d’informations côté GDS / côté terrain (installation de jeunes, problèmes sanitaires locaux, etc.) mais aussi que l’instance départementale soit également un relai d’information et un interlocuteur lors de problèmes sanitaires locaux (épisode de botulisme dans le sud Manche). 

Ces premières réunions ont rencontré un vif succès grâce à la mixité des participants (représentants de secteurs des différentes sections, membres du bureau et conseillers). Les suggestions et remarques permettent de nous faire avancer et de proposer des actions pour rester en contact avec le terrain et réaffirmer notre proximité auprès des éleveurs. Une nouvelle édition de ces réunions pourra être envisagée sur cette nouvelle année. 

Lire aussi : Dans la Manche, le GDS programme six réunions de secteurs

Six réunions de secteurs

Des informations ou des questions sur le traitement sélectif au tarrissement ? Venez échanger aux réunions de secteurs du GDS ! 

Dans un contexte de réduction de l’usage des antibiotiques (réglementation européenne), l’utilisation de traitement systématique au tarissement n’est plus envisageable et doit faire l’objet de pratiques ciblées dans la prévention des infections mammaires. Le traitement sélectif au tarissement est une réponse à ces évolutions. Un vétérinaire du Groupement technique Vétérinaire sera présent ainsi que l’équipe du GDS pour répondre à vos interrogations et à vos préoccupations sanitaires du moment (Tuberculose, BVD, etc.). 

Rendez-vous le 16 janvier à Brectouville, salle des fêtes, 2 route Bérigny ; le 17 janvier à Cambernon, salle des fêtes, le bourg ; le 23 janvier à Lolif, salle de convivialité ; le 25 janvier à Le Mesnil-Tôve, salle des fêtes ; le 30 janvier à Chèvreville (Grandparigny), salle polyvalente, 7 place Germain Abraham, et le 1er février à Yvetot-Bocage, salle de convivialité, rue du presbytère.

Ces réunions sont ouvertes aux adhérents. Pour une bonne organisation, merci de vous inscrire auprès du GDS par téléphone (02.33.06.48.00), par SMS (07.80.64.28.25) ou par mail : gds50@gds-manche.fr ou morgane.casset@gds-manche.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité