Aller au contenu principal

Le tournesol photovoltaïque : devenir propriétaire du système

Les panneaux solaires c’est bien. Mais des panneaux tournesol c’est mieux. L’entreprise Okwind propose des trackers solaires qui s’orientent automatiquement vers les rayons du soleil afin de pouvoir consommer sa propre production d’électricité. Depuis 2009, 250 trackers ont été installés en France et plus d’une trentaine en Normandie.

« On amène de la compétitivité à l’exploitation agricole. En général, les exploitants qui y ont goûté ont tendance à vouloir en mettre un deuxième », souligne Jean Auvray, technico-commercial chez Okwind.

Le tracker se base sur le même cycle de vie que le tournesol


Ce tracker se compose de 48 panneaux photovoltaïques qui vont permettre d’écrêter 18 500 kilowattheures à l’année sur les factures d’électricité, le tout en autoconsommation. Le fonctionnement du tracker se base sur le même cycle de vie que celui du tournesol. « Concrètement, le tracker se lève le matin. Il va suivre les rayons lumineux et se couche lorsque le soleil n’est plus là », explique Jean Auvray. 3 périodes solaires sont intégrées dans un automate ce qui permet au tracker de commencer sa journée. Un actionneur déclenche la rotation et l’inclinaison par l’automate, changeant la position du tracker de 2° toutes les 20 minutes. « Le tracker va se mettre directement à plat grâce à un anémomètre lorsque l’on a des vents de plus 11m/s. Cela n’empêchera pas de produire tout de même », ajoute le commercial.

« Concrètement, le tracker se lève le matin. Il va suivre les rayons lumineux et se couche lorsque le soleil n’est plus là. On devient propriétaire de cette économie-là, on est plus locataire EDF », s’enthousiasme Jean Auvray lors de la présentation du tracker 80 m2, 48 panneaux (derrière lui ci-dessus).
« Concrètement, le tracker se lève le matin. Il va suivre les rayons lumineux et se couche lorsque le soleil n’est plus là. On devient propriétaire de cette économie-là, on est plus locataire EDF », s’enthousiasme Jean Auvray lors de la présentation du tracker 80 m2, 48 panneaux (derrière lui ci-dessus).


Installation et production du tracker solaire


« Nous faisons des études gratuites qui vont nous permettre de calibrer le tracker par rapport à la consommation du client ». 5 gammes de trackers sont proposées (de 12 panneaux à 64 panneaux soit, de 3 kilos à 19,2 kilos). Okwind réalise dès lors une reproduction 3D de l’exploitation (études d’ombrage et validation de l’implantation ) pour ainsi garantir une conservation maximum de place et laisser de l’espace pour la conduite des véhicules.



20 à 40% de la consommation d'électricité produite


« On devient propriétaire de cette économie-là, on est plus locataire EDF », affirme Jean Auvray. En effet, 18 500 kilowattheures représentent 2 500 euros d’écrêtement sur la facture de l’exploitant. Le tracker solaire Okwind permet d’obtenir une couverture de 20 à 40 % de la consommation d’électricité. Toute surproduction est redistribuée dans le réseau EDF.

Fabrication du tracker solaire 100% française


La conception du tracker est 100% française hormis les panneaux solaires qui sont, eux, Allemands. « Nous avons choisi des panneaux allemands solarworld de par leur fiabilité », admet l’homme. Grâce à un savoir-faire poussé ainsi que des compétences fortes, la trentaine de personnes basée à Vitré (35) propose à ses clients un service non négligeable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Marine et Jean-Sébastien Schils, agriculteurs du Calvados, sur M6 ce mercredi 4 janvier 2023
Marine et Jean-Sébastien Schils ont créé leur entreprise de pailles en seigle bio, La Paille d'O, afin de diversifier les sources…
Le CSP collectif : ce qu’en pensent les agriculteurs
La Chambre d’agriculture de Normandie organise quelques sessions de conseil stratégique phytosanitaire collectives. Près de 18 …
[EN IMAGES] Les étourneaux font leur nid dans le Bessin
Après le sud Manche, c’est au tour du Bessin, dans le Calvados, de subir les conséquences d’une présence excessive et durable de…
PARTICIPEZ AU JEU SM CAEN - BASTIA
 Jeu concours "Match à domicile du SM Caen". 2 places à gagner pour aller supporter votre club normand au stade d'Ornano !
Ter'élevage : l’ouest décapitalise plus qu’ailleurs
Succès pour les rencontres bovines Ter’élevage qui se sont déroulées le 7 décembre 2022 à Noyers-Bocage (14). 280 animaux…
A la ferme de Cesseville, on ne reste pas de glace devant les desserts
Des crèmes, des flans, des glaces... Depuis le 2 décembre 2022, Vanessa, Romain, Victor et Sacha contribuent, chacun à leur façon…
Publicité