Aller au contenu principal

Limousine
Romain Auvray, serein, se prépare à la foire de Lisieux

Romain Auvray, jeune éleveur de vaches Limousines dans le bocage virois, s'apprête à concourir avec trois animaux à la foire de Lisieux les 6 et 7 avril 2024. L'occasion de revenir sur son parcours, dont le virage agricole est apparu comme une évidence.

Fidèle au dress code, c'est affublé d'une veste sans manches à l'effigie de la Limousine que Romain Auvray descend de son tracteur. Logique pour ce passionné de la race, tombé dans la marmite depuis le plus jeune âge. "J'ai toujours baigné dedans", décrit-il tout sourire.

Double actif, le jeune homme de 25 ans s'est installé depuis peu dans le bocage virois, s'essayant également aux joies des concours tels que la foire de Lisieux, le festival de l'élevage de Vire et la fête de Saint-Pierre-en-Auge. Un virus qui lui a indéniablement été transmis par son papa, Olivier Auvray, installé depuis 1993 en polyculture élevage à Valdallière.

Lire aussi : [EN IMAGES] Foire de Lisieux 2023 : la jeunesse célébrée

La suite logique

"J'ai toujours voulu faire ce métier, affirme sans hésitation Romain Auvray. Être au contact des animaux, manipuler le matériel... J'ai cette passion du monde agricole." C'est donc naturellement qu'après avoir vagabondé sur le Gaec familial durant toute son enfance, il s'est orienté vers un baccalauréat professionnel Conduite et gestion de l'entreprise agricole (CGEA) à Vire, puis un BTS Analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole (Acse) à Sées (Orne).

À l'issue de ses études, il a été embauché par la collectivité de Vire où il travaille depuis à temps plein.

Lire aussi : Olympiades normandes : le rendez-vous est pris à Vire dans le Calvados

De l'herbe, encore de l'herbe

C'est en janvier 2022 que Romain Auvray s'installe en vaches allaitantes à Presles, commune voisine de là où il a grandi. Ici, les vallons sont monnaie courante. Avec "9 ha d'un seul bloc", le jeune éleveur a bien entendu choisi la Limousine pour sa "rusticité. Elle peut vivre toute l'année dehors."

Un choix du cœur donc, mais de la raison également, en cohérence avec le système herbe et plein air mis en place par l'éleveur. Il travaille 2 ha en cultures de vente et le reste est dédié au pâturage. "Je n'ai que sept vaches pour l'instant, mais j'aimerais augmenter en nombre pour atteindre une quinzaine d'animaux", explique-t-il. La ration est essentiellement composée de foin et d'enrubannage, "zéro concentré", souligne-t-il.

Lire aussi : Foire de Lisieux 2023 : Limousines, Normandes et Prim'Holstein sont de sortie

Du champ au ring

Double actif, mais pas rassasié pour autant, Romain Auvray participe depuis 2022 aux concours bovins calvadosiens en tant que chef d'exploitation. Un passe-temps qui n'est pas nouveau : "J'accompagne mon père depuis l'âge de mes cinq ans". En 2022, il a remporté avec Superbe (fille de Magicien x Jézabel) la seconde place de sa section (femelles de 12 à 16 mois nées du 01/11/2021au 31/03/2022) lors de la foire de Lisieux.

Pour ce nouveau cru, il présentera trois animaux : Ulysse (fils de Noyau x Icare, ici en photo), jeune veau né le 3 mars 2023, une femelle prénommée Uguette et Totem, veau en copropriété provenant de la station de Lanaud. "J'ai passé huit après-midi à les dresser et à les bichonner", confie-t-il.

Lire aussi : Foire de Saint-Pierre-en-Auge : une formule repensée entre tradition et nouveauté

Samedi 9 mars 2024, il les a d'ailleurs emmenés au concours de Saint-Pierre-en-Auge pour "fignoler le dressage. [...] J'aime la compétition, la comparaison des cheptels et mettre mes animaux en avant", admet-il. Son père, Olivier Auvray, sera aussi de la partie comme chaque année avec deux mâles et cinq femelles. Un challenge père fils qui promet avant la participation également au concours de Vire le 1er et 2 juin. En attendant, "j'ai choisi Ulysse car il est sympa, en plus d'avoir une bonne morphologie", ajoute Romain qui espère repartir bien classé, lui qui ne regrette pas du tout de s'être installé. "La ferme, c'est mon plaisir !"

Lire aussi : Foire de Lisieux : les races bovines à l'honneur

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Entretien : pas de cours d'eau à la main dans la Manche
Point d'étape sur les conséquences de la tempête Ciaran, la pluviométrie abondante, la gestion des arbres, des branchages, des…
Publicité