Aller au contenu principal

Concours
Salon tous paysans 2023 : une première participation des frères Onfray

Rémy et Pascal Onfray, installés à Banvou dans l'Orne, participent, pour la première fois, au concours interdépartemental de race Charolaises, organisé lors du Salon tous paysans, les 28 et 29 octobre 2023 à Alençon. Rencontre.

C’est dans le bocage, à Banvou, l’extrême ouest du département de l’Orne, que les frères Onfray, Rémy et Pascal, élèvent une soixantaine de Charolaises allaitantes sur 60 ha dont 90 % d’herbe. « Mon frère m’a rejoint après mon accident. Ça fait 23 ans que je suis comme ça », se présente Pascal, dans son fauteuil roulant. Ce gaillard, large d’épaules, à l’image de son frère, n’en est pas moins agriculteur. « Ce métier m’a fait avancer. Je ne me voyais pas faire autre chose. »

Une opportunité

L’organisation des deux frangins est bien rôdée. Le premier, Rémy, s’attelle aux soins des vaches tandis que Pascal s’occupe du fauchage et de l’administratif. « On est complémentaires », indiquent-ils. Le fidèle Case est aménagé pour Pascal, bénéficiaire à l’époque d’une aide, qui ne fonctionne qu’une fois dans la vie de l’éleveur (l’aménagement coûte 10 000 €). 

Lire aussi : Aviculture : Baptiste Dapremont, fondu de volailles d’ornements

Il n’a donc pas changé de tracteur depuis. Pour autant, l’exploitation ne cesse d’évoluer dans ses pratiques, depuis quelques années, en travaillant sur la génétique et dernièrement en participant au concours charolais. « L’opportunité est tombée », expliquent les frères. Cette dernière s’appelle Fébur. Un taureau de 4 ans, « qui a fait ses preuves en concours dans le département d’où il vient, le 85 », poursuit Nicolas Braudeau, éleveur et vice-président du syndicat charolais. Rémy, Pascal et lui sont copropriétaires du spécimen et le présenteront au concours interdépartemental charolais organisé par le syndicat, à l’occasion du Salon tous paysans à Alençon.

Reconnu nationalement

« Il est nationalement reconnu et confrontera des éleveurs de huit départements différents. Les éleveurs ont su s’adapter et de beaux spécimens seront à voir. C’est aussi l’occasion de se faire connaitre pour des élevages comme celui de la SCEA Onfray », indique Nicolas Braudeau, chez qui Fébur vie sa vie de taureau six mois de l’année et le reste du temps chez Rémy et Pascal Onfray.

Lire aussi : Dans l'Orne, les Chèvres de Jabi reconnues à l’international

 Belle structure, beaux aplombs, « il va nous permettre d’avoir de belles bêtes derrière », s’accordent à dire les trois éleveurs.

Pratique : Salon Tous paysans les 28 et 29 octobre 2023 à Alençon, tarifs : 5 € et gratuit pour les moins de 12 ans. Restauration et buvette 100 % normandes. Le concours Charolais se déroule le samedi, de 8 h 30 à 14 h. 140 Charolaises sont attendus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Publicité