Aller au contenu principal

Chasse, manifestation
Samedi 18 spetembre à Caen : chasse aux idées reçues

La Fédération régionale des Chasseurs de Normandie, en lien avec les Fédérations départementales et les associations cynégétiques, appelle à la mobilisation générale samedi 18 septembre 2021 devant la préfecture de Caen pour montrer son désaccord avec les dernières décisions du Conseil d’Etat mettant un terme à la pratique de certaines chasses traditionnelles.

CHASSE MANIFESTATION 18 SEPTEMBRE
Les chasseurs appellent au rassemblement le 18 septembre pour dénoncer la mise à mal du monde rural et de la chasse.
© DR

« La remise en cause systématique de nos modes de vie est dangereuse pour l’équilibre même de nos terroirs et ses liens avec toute la population. Notre France rurale, mérite d’être considérée à sa juste place et non attaquée sous de faux prétextes », déplore le monde de la chasse pour qui les dernières décisions du Conseil d’Etat constituent la goutte d’eau qui fait déborder le vase. « Cette remise en cause de notre patrimoine culturel ne provoque pas seulement l’incompréhension et la colère des chasseurs, mais aussi celles des acteurs des territoires ruraux. Nous considérons que la remise en cause de nos activités ne s’arrêtera pas aux chasses traditionnelles. Tous les modes de chasse sont menacés, en particulier ceux qui sont considérés comme une chasse de loisirs et qui se pratiquent avec des animaux (appelants, chiens courants, chevaux…). La chasse du dimanche est également menacée, craint Dominique Monfilliatre, président de la Fédération des Chasseurs de l’Eure, mais aussi de Normandie. Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de manifester notre mécontentement devant la Préfecture de Caen le samedi 18 septembre prochain de 11 h à 13 h. C’est une première étape qui sera suivie par d’autres actions. Une manifestation nationale est prévue à Paris le 5 mars 2022 ».

L’écologie ni de droite ni de gauche

Parmi les idées reçues que veulent balayer les chasseurs, le rapport à l’écologie. « C’est une science. Elle n’est ni de droite ni de gauche. Elle doit être la préoccupation de tous les partis politiques, rebondit Nicolas Gavard-Gongallud, directeur de la FDC 27. Ceux qui ne font rien doivent arrêter de taper sur ceux qui font ». Ces actions en faveur de l’écologie à faire savoir c’est, par exemple, 21 km de haie replantés en un an grâce à l’investissement des chasseurs, des agriculteurs et des collectivités. En 2020, c’est aussi 130 ha de bandes d’intérêts écologiques favorables à la biodiversité, à la petite faune et aux insectes pollinisateurs, 115 ha de cultures faunistiques permettant d’apporter à la petite faune, couvert et nourriture dans les périodes où elle en a le plus besoin, 80 ha de jachères pour favoriser la pédofaune et permettre aux oiseaux et mammifères de s’en nourrir, 500 ha de mélanges « agrifaune interculture » offrant gîte et couvert à la petite faune en période hivernale, mais également pour capter les nitrates dans le sol et éviter qu’ils ne se retrouvent dans l’eau de consommation, 2 réhabilitations de mares, 8,5 ha de bandes de miscanthus en plaine (environ 15 km) apportant de nouveaux éléments fixes au paysage dans les zones où ils ont disparu et où ils font cruellement défaut. « Chaque année, la fédération investit 250 000 e en aménagement du territoire eurois au bénéfice de l’ensemble de la faune sauvage ». Un plus pour les 16 000 chasseurs du département qui attendant l’ouverture. Le lièvre est présent, mais la perdrix grise un peu moins à cause d’un printemps/été humide. « Le bon sens est de notre côté. Il faut donc nous battre bec et ongle, mais garder espoir », conclut Dominique Monfilliatre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Tuberculose bovine : deux cas découverts dans le secteur de Pont-d’Ouilly
La direction départementale de la protection des populations (DDPP) a annoncé, mercredi 18 mai 2022, la découverte d’un cas de…
JA 61
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs est en place
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs de l’Orne est en place depuis mardi 19 avril 2022, pour la mandature 2022-2024. L’…
De 50 t à 0 t de tourteau de colza
Il fut un temps où Damien Odienne achetait 50 tonnes de tourteau de colza par an pour compléter la ration de ses laitières et…
« Dès que j’ai le dos tourné, les corbeaux reviennent »
Du Perche au bocage, en passant par la plaine, les corbeaux ravagent les parcelles de maïs. Si la DDT accorde le droit de les…
Région politique agricole
La Région Normandie dévoile sa politique agricole 2023-2027
Les élus prévoient un programme co-construit avec la profession, simplifié, d’un montant de 60 millions d’euros par an. Les…
Agrial, ferme grandeur nature
Agrial lance sa Ferme grandeur nature en juin
La coopérative agricole Agrial a décidé d’ouvrir les portes de deux fermes adhérentes lors d’un nouvel événement intitulé : Ferme…
Publicité